Déserts médicaux – Pas de loi pour contraindre – Le Dauphiné Libéré (11/01/2018)

Transcription :

Les députés de la majorité et de droite ont refusé de restreindre la liberté d’installation des médecins, en rejetant en commission une proposition de loi contre la désertification médicale décriée par les syndicats de praticiens. Contre les pénuries de médecins, le groupe Nouvelle gauche (PS) soutenu par l’UDI et les autres groupes de gauche voulait limiter les installations en n’autorisant que les remplacements de médecins libéraux dans les zones en « fort excédent ». Le but était de les orienter vers d’autres régions ou les hôpitaux.

Bonne année 2018

L’ensemble du Conseil d’Administration du Collectif pour l’Hôpital de Moûtiers tient à vous souhaiter une très bonne année 2018 et surtout une bonne santé.

Après une année 2017 où des discussions ont été reprises avec les autorités compétentes, il convient de ne pas fléchir l’action, entre autre par exemple pour que la fermeture du Centre d’Accueil Médical (CAM) toutes les nuits de novembre dernier (et la journée entière du 24 décembre) restent des exceptions.
Alors qu’il y a quelques mois, il était promis un service du CAM 24h/24 pour compenser la suppression des urgences.
La nuit fermée, le service proposé à la population n’est plus que de 16h/24.

Nous comptons sur l’ensemble des adhérents actuels (et plus globalement l’ensemble de la population concernée) de continuer la mobilisation pour un retour de tous le services (entre autre urgences et chirurgie) qui ont faits que l’Hôpital de Moûtiers n’était pas au cours des nombreuses années passées un petit hôpital sans intérêt.

Le Conseil d’Administration du Collectif pour l’Hôpital de Moûtiers