Tout comme Moutiers, de nombreux collectifs se heurtent au démantèlement du Service Public de Santé

La délégation du collectif qui s’est rendue à Creil, aux Rencontres de la Coordination Nationale de Défense des Hôpitaux, a pu constater que le démantèlement du Service Public de Santé en France est une triste réalité.
Ici un exemple à Poissy où la politique mortifère de Marisol Touraine s’exerce comme à Moûtiers….

Voici leur dernier bulletin d’information :

1 - 12238225_911357032266104_2267146928109679238_o

2 - 12241307_911357092266098_4725111263335382012_n

Nous tâcherons d’évoquer de temps en temps certaines actions des divers collectifs, mais il ne sera probablement pas possible de tous les évoquer tellement la liste est (malheureusement) importante :
http://coordination-nationale.org/Regionlistecomcom.htm

Le Collectif pour l’Hôpital de Moûtiers perd en Justice mais dénonce toujours « un coup de force de l’administration de la santé » – France 3 (09/11/2015)

Extrait :

Le Collectif pour l’Hôpital de Moûtiers avait déposé une requête en référé contre le permis de construire du Centre hospitalier intercommunal d’Albertville (CHAM). Au final, le 5 novembre, le juge des référés a rejeté la requête du Collectif et l’a condamné à verser 1.000 euros au CHAM.

Le Collectif moûtiérain, -qui se bat depuis des années pour maintenir une activité hospitalière sur sa commune-, comptait dénoncer « de nombreuses irrégularités trouvées dans le dossier du permis de construire » de l’hôpital ‘concurrent’ d’Albertville. Devant le juge, les habitants de Moûtiers ont montré que « l’Etat a gagné du temps en engageant les travaux sans permis, 3 mois avant son affichage ».

Pour se défendre, le Collectif a également appuyé sur « la non-conformité du projet avec le Plan de Prévention des Risques et le Plan Local d’Urbanisme d’Albertville (zone inondable) qui interdit toute extension supérieure à 150m², alors que le projet en comporte 4000. » Dans un communiqué, les Moûtiérains expliquent qu’ils ont aussi insisté « sur la non-conformité avec les règles de sécurité relatives au gazoduc qui passe à 15m des travaux en cours ».

Source : France 3

Communiqué de presse suite au référé concernant les travaux illégaux à Albertville

Suite au jugement en référé des travaux illégaux sur le site de l’hôpital d’Albertville, le collectif à envoyé à plusieurs média le communiqué de presse suivant.

Sera-t-il repris en tout ou partie, en tout cas, l’intégralité est ici :

2015-11-07-communiqué-suite-référé

Lettre à l’ARS

Face à l’absence d’écoute des avis des 7000 personnes s’étant prononcés lors de l’enquête publique de mars, face à l’absence de réponses aux questions du collectif par l’ARS et la direction du CHAM, du fait du vœu voté par l’assemblée départementale en avril, en raison du passage en force pour fermer précipitamment le service des urgences à Moutiers, et en prévision des difficultés à venir en périodes touristiques, le collectif a une nouvelle fois alerté l’ARS sur la mise en danger de la population par le biais de ce courrier :

2015-10-28-Lettre-à-lARS-et-PJ

Dans l’attente d’une réponse de la part de l’ARS.

N’hésitez pas à diffuser cette lettre auprès de votre « réseau » familial, personnel, professionnel, afin de faire prendre conscience au plus grand nombre, la mise en danger de la population qui est générée du fait de ces décisions et absences de réponses/informations.