L’association « Collectif pour l’Hôpital de Moutiers » a été créée en décembre 2012.

Si vous souhaitez découvrir rapidement l’historique du collectif, rendez-vous sur la page de « Présentation rapide « .

Suite à la fermeture du service des urgences le 15/10/2015 et l’ouverture d’un centre d’accueil médical, nous souhaitons recueillir vos témoignages. Merci par avance.

Sinon, ci-dessous, l’ensemble des actualités …  rss_logo

Hôpital de Granville : une première victoire pour le comité des usagers

Ne soyons pas nombrilistes, les problèmes de fermeture des services d’urgences et de chirurgie concernant l’établissement hospitalier de Moûtiers touche de très nombreux centres hospitaliers à travers la France, et pas uniquement des « petits hôpitaux ».

Prenons le cas de l’hôpital Avranches Granville (page Facebook) (25 km / 33 minutes séparent les 2 villes par la route).

Fin avril 2015, la Maire de Granville s’exprimait dans les colonnes de La Manche Libre :

« Ça va pas bien pour Granville… Madame Ricomes, directrice de l’ARS de Basse-Normandie, a clairement indiqué que les activités les plus aiguës seraient rapprochées du plateau technique, qui se trouve actuellement à Avranches. »

Et de poursuivre : « Par activités les plus aigües, il faut comprendre par exemple l’ambulatoire. Et à Granville, il resterait donc les soins de suite et de réadaptation, la gériatrie et une réflexion est en cours pour les urgences ».

Cela ne vous rappellerait-il pas le cas de Moûtiers, ou tout part sur Albertville ?

La décision de l’ARS de Basse Normandie qui devait avoir lieu initialement début juillet à été reporté début septembre. Pour être finalement actée en décembre.

Pétitions, collectif d’usagers, manifestations, passages TV, … n’auront pas suffi à ce que l’ARS et la ministre acceptent d’ouvrir les oreilles.
Ni même ne daignent répondre.
Ministre et ARS sont-ils victimes d’amnésie et doivent-ils être soignés pour cela ?

Rebondissement le 3 février 2016 (alors que le service était fermé depuis début janvier), un jugement en référé du tribunal administratif de Caen a donné raison au collectif des usagers pour

« MISE EN DANGER DE LA VIE D’AUTRUI »

Voici le communiqué de presse de la Coordination Nationale :

Le mouvement de soutien aura porté ses fruits.

Revenons à notre cas de Moûtiers :

Ce qui vient d’arriver à Granville est un bon exemple montrant l’importance que la population ne baisse pas les bras face à des décideurs prêts à tout, sans aucun respect de la population ni des procédures (cf extension de l’hôpital d’Albertville en toute illégalité, sans permis de construire, en zone inondable, …).

Les présents à la réunion du mercredi 27 janvier 2016 se rappelleront sans doute des paroles de Paul Cesbron (Coordination Nationale) qui, venu spécialement depuis Creil, s’exprimait ainsi (ceux qui n’ont pu venir découvriront) :

« Ne pas avoir peur, être déterminé, être nombreux »

Il citait en exemple le cas de la maternité de Die qui devait fermer car trop peu de naissances chaque année (cas identique à Moûtiers il y a quelques années).
Une forte mobilisation de la population et des élus a permis une prolongation de l’activité de cette maternité.

Recueil de témoignages :

Il y a quelques jours a commencé la distribution de documents de recueil de témoignages à destination de la population et des patients qui auront à passer par le nouveau « Parcours de soins » imposé par l’ARS et la direction de l’hôpital d’Albertville.

Suite à cela, plusieurs témoignages concrets nous sont déjà parvenus.

Poursuivons le mouvement qui nous permettra, nous aussi de déposer une plainte pour mise en danger de la vie d’autrui en se basant sur des cas concrets.

Tous les détails dans ce document en français/anglais, et nous faire parvenir votre témoignage par tout moyen (site web, email, courrier postal, …).
Ne pas hésiter à relayer cet appel à témoignages autour de vous.
Votre témoignage est important.

N’attendons pas les bras croisés que quelqu’un d’autre le fasse à notre place.

Le conseil municipal de Saint-Bon-Courchevel alerte les pouvoirs publics de la mise en danger des populations

Lors du dernier conseil municipal de Saint-Bon-Courchevel le 21/12/2015, il a été voté à l’unanimité une motion concernant l’inquiétude de la mise en danger des populations (y compris touristique).

Extrait (pages 2 & 3) du compte-rendu du 21/12/2015 (version intégrale) :

2015-12-21 - Le conseil municipal de Saint-Bon s'inquiète de la situation

Extrait :

« … au cours de la rencontre des professionnels chargés de la sécurité des pistes sur le territoire de la commune  le 03 décembre dernier, il a été conclu que les moyens mis en oeuvre étaient largement insuffisants au vu des difficultés liées à l’allongement des temps de trajet pour se rendre à Albertville … »

Déjà 2 communes (avec celle des Belleville le 30/11/2015) qui expriment leur inquiétude.

Quel est l’avis des autres communes suite à la réception d’un courrier de la part de Mme Berthet, maire d’Albertville le 08/10/2015 ?

Le Dauphiné Libéré (22/01/2016) – Vœux du CHAM 2016

2016-01-22 - Le DL - Voeux CHAM 2016_édité

Analyse de l’article :

Difficile d’imaginer des élus et décideurs exprimer publiquement « Nous avons fait une énorme bêtise en fermant l’hôpital de Moutiers et nous le regrettons »

Alors qu’il est tellement plus simple de s’autocongratuler en disant « vous avez vu, nous considérons que nous avons super bien bossés et nous allons continuer dans la même lignée, peu importe ce que cela coûte pour le contribuable »

Ce que l’article oublie de préciser (mais on ne peut pas en vouloir au journalistes qui ne peuvent pas relater des propos non exprimés à cette occasion), c’est que ce projet ne fait que commencer à coûter cher à la population.

Coûter déjà en terme budgétaire, car pour pallier à la fermeture des urgences et de la chirurgie à Moutiers, rappelons-nous les paroles du sous-préfet le 15/12/2015 qui confirmait que la CHA(M) avait obtenu une rallonge budgétaire de la part de l’ARS pour augmenter le nombre d’ambulances et d’hélicoptères afin de réduire les difficultés d’évacuation des blessés jusqu’aux urgences d’Albertville (voire plus loin).
Sans compter les autres surcoûts lié à l’éloignement des services.

Coûter aussi et surtout en terme humain, du fait des déprogrammations de tous (ou presque) les soins programmés sur la période décembre 2015/janvier 2016, afin de privilégier les urgences, ou bien délocaliser ces interventions dans d’autres centres hospitaliers voisins (Chambéry, Grenoble, …).
Coûter aussi en terme humain, du fait des complications de transports sanitaires engendrés du fait de l’éloignement.

La directrice du CHA(M) ne sait peut-être pas que les blessés en station sont parfois/souvent évacués en ambulance, mais que pour éviter de ne plus avoir d’ambulances en station, les blessés sont transférés d’une ambulance à une autre, sur une place de village.

La directrice du CHA(M) ne sais peut-être pas (encore) que plusieurs communes (Les Bellevile et Saint-Bon-Courchevel par exemple) et médecins (Courchevel/Méribel par exemple) s’inquiètent et n’acceptent tout simplement pas ce soit-disant « progrès ».

Définition du Larousse du mot progrès :

« Transformation vers le mieux dans un domaine particulier, évolution vers un résultat satisfaisant, favorable ».

La directrice du CHA(M) ose « se féliciter de la tournure des vacances de fin d’année 2015, alors que le pire était prévu ». Forcément, l’hiver n’avait pas encore véritablement commencé.

Selon cet article, 2015 aura été l’année de la mise en place du plan imaginé par l’ARS.
Il eut été plus intelligent que le plan ait été « réfléchi », plutôt que simplement « imaginé » (de loin, depuis Paris, sans écouter l’avis local).

Quant à la photo d’illustration de l’article, il n’y avait aucun doute que Mme Berthet (présidente du conseil de surveillance du CHA(M)et maire d’Albertville) était totalement favorable au démantèlement de l’hôpital de Moutiers. Rappelons-nous son courrier envoyé à toutes les mairies début octobre.

Mais que penser de la présence de Vincent Rolland, qui jusqu’à maintenant semblait être contre ce projet :

Au regard de tout cela, peut-on imaginer qu’en réalité, durant toutes ces années, il ménageait la chèvre et le choix, et qu’il était plutôt favorable à la fermeture de l’hôpital de Moutiers ?

Réunion publique le mercredi 27/01/2016

Afin de rendre compte aux adhérents du collectif et à l’ensemble de la population des actions réalisées ces derniers mois et des actions à venir, une réunion d’information ouverte à tous est programmée le mercredi 27 janvier 2016 à 18h30 à la salle des fêtes de Notre-Dame de Briançon.

Pour trouver :
GPS : 45° 32′ 3.257″ N 6° 28′ 22.825″ E ou 45.534238, 6.473007
Bâtiment rénové situé entre l’école et la caserne de Pompiers.
Le long de la RD990, passant sous le Viaduc du Champ du Comte

plan-acces-salle-fetes-notre-dame-briancon

Nous comptons sur la présence du plus grand nombre.
Un covoiturage est possible depuis Moutiers (RDV à 18h, place du Marché) pour les personnes disposant de places libres dans leur véhicule ou au contraire, en cherchant.

Une buvette et galettes des rois seront disponibles à la suite de la réunion, au profit de l’association.

Nous vous encourageons par ailleurs à diffuser le plus largement possible cette invitation, à l’aide des éléments suivants :

Affiche (cliquez ici pour télécharger une version PDF à imprimer) :

2016-01-20 - affiche REUNION PUBLIQUE 27janv2016

 

Tract (cliquez ici pour une version PDF à imprimer et distribuer) :

2016-01-20 - tract REUNION PUBLIQUE 27janv2016 A5

Merci par avance.

Les médecins de Courchevel Moriond et Méribel informent leurs patients

Quand on est médecin et que l’on n’accepte pas le plan mis en place par le gouvernement avec le soutien régional del’ARS sans oublier les politiques locales qui se vantent de ce « progrès », qu’est-il possible de faire ?

Informer sa propre clientèle !

2016-01-16 - Info cabinets médicaux Méribel et Courchevel Moriond

« Chers patientes, chers patients,

Depuis cet automne, les autorités sanitaires ont jugé bon de fermer notre hôpital de rattachement, au profit de l’hôpital d’Albertville.

Ceci implique que toutes les pathologies urgentes qui ne pourront pas être prises en charge dans nos cabinets en station devront être évacuées en particulier vers l’hôpital d’Albertville, nouvel hôpital d’urgences de rattachement, soit pour Méribel/Courchevel environ 47km et dans le meilleur des cas 45 à 50′. Ce temps ne prend pas en compte soit le trafic souvent perturbé ou les conditions météorologiques.

Par ailleurs, les vecteurs d’évacuation n’ont pas été mis en adéquation avec cette nouvelle situation.

Ceci entraînera un retard très probable dans les évacuations et un temps d’attente certain dans nos centres médicaux. Nous ferons le maximum afin de rendre ce temps d’attente le moins désagréable possible, mais à l’impossible, nul n’est tenu.

Soyez certain que nous déplorons tout autant que vous cette situation dégradée.

En vous remerciant pour votre compréhension.

Les médecins des stations de Méribel et de Courchevel 1650 »

La commune des Belleville s’inquiète de la situation

Lors d’un récent conseil municipal, la municipalité de Saint-Martin-de-Belleville (dénommée désormais simplement Les Belleville depuis la fusion en commune nouvelle avec Villarlurin) s’est inquiétée de la situation de la disparition des services d’urgences et de chirurgie à l’Hôpital de Moûtiers.

Cela se passait le 30/11/2015, et a été relaté dans le compte-rendu du conseil municipal (téléchargeable en intégralité ici).

Sur les pages 10 et 11, nous pouvons lire ceci :2015-11-30 - CRCM Belleville

Suite à la lecture de ce document, le collectif pour l’Hôpital de Moûtiers a appris, lors de l’entretien avec le sous-préfet le 15/12/2015, qu’une réunion était programmée le 22/12/2015, en sous-préfecture d’Albertville à la demande de la municipalité des Belleville.

Le collectif pour l’Hôpital de Moûtiers a exprimé son souhait de participer à cette réunion, ce qui n’a pas été exclu par le sous-préfet, mais qu’il préférait que cela soit demandé à l’initiateur de la réunion, la municipalité des Belleville.

Contactée, celle-ci a indiqué accepter la présence d’un collectif citoyen représentant les usagers.

Le 22/12/2015, le vice-président du collectif se présente donc à la réunion en sous-préfecture d’Albertville.

Il se verra exprimer une fin de non-recevoir par le personnel de la sous-préfecture, et ne pourra finalement pas accéder à la réunion.

Si nous pouvons avoir un compte-rendu des échanges, nous vous en ferons part ici-même.

La question qui se pose désormais est de savoir, qui, parmi les présents ou représentés, a souhaité ne pas avoir de représentant des usagers autour de la table ?

Nous n’avons pas la liste intégrale de tous les présents/représentés hormis ceux aperçus entrant à la réunion :
– le sous-préfet
– André Plaisance (maire des Belleville)
– Fabrice Pannekoucke (maire de Moutiers et membre du conseil de surveillance du CHAM)
– et 3 pompiers

L’avenir nous éclairera surement sur les forces vives qui refusent encore et toujours que les citoyens soient écoutés.

Et qui font tout ce qui est en leur pouvoir pour mettre en danger la vie des habitants et des touristes.

 

D’autres municipalités auront-elles aussi le courage d’exprimer leurs inquiétudes concernant la fermeture des services d’urgence et de chirurgie à Moutiers ?

Bonne santé pour 2016

Le collectif pour l’Hôpital de Moûtiers souhaite une bonne année à l’ensemble de ses adhérents ainsi que les lecteurs du site et de la page Facebook.

Mais surtout une bonne santé, car dans l’état actuel de démantèlement des services de santé de proximité, mieux vaut être en pleine forme et ne pas avoir d’accident.

Bonne fin d’année 2015

Le conseil d’administration du collectif pour l’hôpital de Moûtiers tient à souhaiter une bonne fin d’année à l’ensemble des lecteurs du site, des adhérents, des sympathisants, sans oublier le personnel d’astreinte ce soir (infimières, chirurgiens, urgentistes, pompiers, policiers, …) qui, pour certains, devront travailler dans des conditions pas optimales, imposées par des décideurs déconnectés des réalités ou de l’intérêt général.

Courage à tous et bonne fin d’année 2015.

Votre vie est en danger