Archives de catégorie : Revue de presse

Le Collectif pour l’Hôpital de Moûtiers a participé aux Rencontres Nationales des comités de défense des hôpitaux – Le Dauphiné Libéré (14/06/2018)

Retranscription :

Ce week-end, une délégation du Collectif pour l’hôpital de Moûtiers, menée par Bernard Gsell, s’est rendue à Lure, en Haute-Saône aux Rencontres nationales de la coordination des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité.
Les thèmes de ces rencontres portaient sur la démographie médicale et les déserts médicaux, la médecine regroupée et de proximité, les urgences et le Smur. Une quarantaine de comités de défense venus de toute la France étaient présents.
Le conseil d’administration du collectif de Moûtiers se réunissait, lundi en fin de journée pour examiner les suites à donner à la déision de l’ARS de faire gérer le Cham (centre hospitalier Albertville-Moûtiers) par le centre hospitalier de Chambéry et pour préparer un déplacement à Paris organisé par la Coordination Nationale le 23 juin prochain.

Une motion proposée aux 25 communes du territoire

Les membres du CA ont travaillé sur une motion qui sera proposée prochainement aux 25 communes du territoire à propos du projet de l’ARS de faire porter la direction du Cham par l’hôpital de Chambéry.
Ils ont constaté une fois de plus l’échec cuisant de la restructuration imposée au sein du Cham par l’ARS qui a déplacé et vidé les services de Moûtiers, et ont reconnu la réussite de l’hôpital de Bourg-Saint-Maurice, un véritable hôpital de proximité qui fonctionne très bien et offre, malgré sa petite taille, de nombreux et différentes services à la population

Déficit prévisionnel de 3 millions d’euros en 2018 – Le Dauphiné Libéré (03/06/2018)

Article lisible gratuitement sur le site du Dauphiné Libéré (lien)

Retranscription :

Déficit prévisionnel de 3 millions d’euros en 2018 pour le centre hospitalier

Cette semaine, après le vote des conseils de surveillance concernés, l’ARS (Agence régionale de santé) a validé la mise en place d’une direction commune chapeautant le centre hospitalier Métropôle Savoie et le centre hospitalier Albertville-Moûtiers (Cham). Une réorganisation dont l’objectif est notamment de rétablir les comptes du Cham. L’ARS vient d’ailleurs de nous communiquer la progression de son déficit : 1.2 million d’euros en 2015, 2.9 en 2016, 1.9  en 2017. Pour 2018, le déficit prévisionnel est de 3 millions d’euros.

L’hôpital en danger (édito) – La Savoie (31/05/2018)

Retranscription :

L’hôpital en danger (par Johan Fabin)

Le dernier conseil municipal d’Albertville fut l’occasion pour le maire Frédéric Burnier-Framboret de présenter une motion proposant la création d’une direction commune entre le centre hospitalier Albertville/Moûtiers et celui de Chambéry. Le maire en convint : le texte apporte des garanties, mais dans un cadre contraint, lâchant que c’était ça ou la mise sous tutelle… L’opposition s’est abstenue, non pas pour dénoncer le texte, mais pour signifier sa défiance à l’égard de l’ARS, “un fossoyeur qui n’a jamais rien démontré depuis qu’elle tente de réorganiser l’offre de santé sur le territoire”; Philippe Perrier ne se priva pas d’échafauder un court historique de ce qui ressemble à un échec flagrant. Moûtiers qui se liquéfie peu à peu, le projet du nouvel hôpital à Tours-en-Savoie puis la Bâthie qui tombe à l’eau… et aujourd’hui Albertville qui passe sous la direction de Chambéry.
Le maire assura travailler pour faire en sorte que le Cham ne devienne pas une salle d’attente de Chambéry Métropole mais c’est pourtant bien ce qui risque d’arriver. Il faut être lucide, si le but de l’ARS était d’installer sur l’arrondissement une offre de santé digne de ce nom, elle a échoué. Elle a mis des moyens matériels , mais ne s’est pas mouillée pour renforcer les équipes, pour donner de l’air et de la sérénité à des professionnels de santé pourtant de qualité. Elle n’a pas su donner le la d’un projet médical attendu depuis des années.
Et là, plutôt que de persévérer et optimiser les moyens humains, elle opte pour une mutualisation, une fuite en avant. Il va falloir être très vigilant.