Archives de catégorie : Communiqués

Rassemblement ce matin devant l’hôpital d’Albertville

Ce matin à l’occasion du projet médical d’établissement lors du Conseil de Surveillance du CHAM et avant un vote prévu début janvier 2019, le Collectif retraités CGT sur la dépendance avec le collectif de défense de l’hôpital de Moûtiers se sont rassemblés devant l’hôpital d’Albertville.

Ce projet médical scellera les grandes orientations et l’avenir des établissements hospitaliers d’Albertville et de Moûtiers ainsi que les divers services, incluant entre autre les EHPADs des Cordeliers et de Claude Léger.

Une trentaine de personnes ont essayé d’interpeller les membres du conseil pour indiquer leur inquiétude grandissante sur l’évolution des dossiers en cours et ont distribués des tracts d’information aux personnes entrant dans l’hôpital.

Resized_20181212_101013.jpg (1.2 Mo)

‍‍

logo ul.jpg (20 Ko)

Communiqué relatif au Contrat Local de Santé Tarentaise (07/12/2018)

La médecine libérale et la médecine hospitalière sont souvent considérées comme cloisonnées.
Ces deux filières de soins sont pourtant toutes financées par la Sécurité Sociale et ont la même finalité de soins aux personnes.

L’élaboration d’un CLS (Contrat Local de Santé), avec une approche territoriale, pourrait être l’occasion d’un décloisonnement.
Visiblement, le CLS TARENTAISE a échoué sur ce point !

Sa méthode d’élaboration explique ce résultat. Des membres de l’association d’usagers « Collectif Pour l’Hôpital de Moûtiers » ont pu participer à deux ateliers organisés en 2014 et 2015 par le CLD (Conseil Local de Développement) Tarentaise, et devaient être ensuite conviés à un groupe de travail mis en place par l’APTV pour élaborer le CLS. Il n’en fut rien, jamais le Collectif n’a ensuite été invité à la table d’élaboration du CLS.

Ayant appris par la presse l’imminence de la signature de ce document entre l’APTV et l’ARS, nous avons dû fortement solliciter les élus pour obtenir sa communication. L’analyse rapide des documents (diagnostic et plan d’action), montre une importante lacune : qu’en est-il de l’objectif national d’un accès pour tous à un service d’URGENCES à MOINS DE 30 MINUTES ? Cet aspect n’est pas abordé.
Pour André PRIEUR, « la Tarentaise est une impasse dans laquelle jusqu’à un million de personnes pourrait s’engouffrer pendant l’hiver. Le fait d’avoir supprimé l’offre de soins hospitaliers à Moûtiers est donc bien un non-sens ». Pour lui, « l’axe thématique 1 (ASSURER UNE OFFRE DE SANTE DE PROXIMITE ATTRACTIVE) est peu développé et ne propose pas de solutions innovantes. On ne parle même pas du CAM hospitalier (centre d’accueil médical à Moûtiers), on parle surtout des cabinets de montagne, quitte à devoir monter en station pour consulter ces praticiens, bien souvent saisonniers. »

En effet, ce CLS ne décline pas les parcours de soins qui associent de fait pour les usagers, le médecin traitant et les outils médicaux du territoire souvent situés à l’hôpital (SMUR, radiologie, scanner, IRM, chirurgie, EHPAD……). Ces parcours sont souvent des labyrinthes qu’il aurait fallu chercher à améliorer.

D’autres questions importantes sont peu abordées : les transports sanitaires (temps de parcours, coût pour les collectivités et reste à charge pour les usagers, impacts environnementaux), et dans le traitement de la qualité de l’air, la question des fumées industrielles est quasiment occultée.

Dans le mille-feuille des schémas, contrats, conventions, signés entre des acteurs du territoire et l’Etat (SROS, SDAASP, SDACR, ……)*, le CLS (Contrat Local de Santé) en est un de plus, mais celui-là ne contient pas de calendrier ni de chiffrage financier.

Les élus qui s’étaient engagés pour la sauvegarde des urgences et de la chirurgie à Moûtiers dans le cadre de leurs campagnes électorales sont-ils en phase en signant ce Contrat Local de Santé ?

————————-

*SROS : Schéma Régional d’Organisation des Soins
*SDAASP : Schéma Départemental d’Amélioration de l’Accessibilité des Services au Public
*SDACR : Schéma Départemental d’Analyse et de Couverture des Risques

Version PDF de ce communiqué

Mobilisation nationale pour la santé le 1er décembre 2018

Bonjour à toutes et tous,

Comme décidé à l’assemblée générale du collectif vendredi dernier, nous répondons à l’APPEL NATIONAL de la coordination POUR L’ACCÈS AUX SOINS DE TOUTES ET TOUS, PARTOUT, POUR LA DÉFENSE DES HÔPITAUX ET MATERNITÉS DE PROXIMITÉ (voir communiqué ci-dessous).

Nous appelons donc à un rassemblement :

au rond point de l’Europe à MOÛTIERS

le SAMEDI 1er DÉCEMBRE de 9h à 12h
(sans bloquer la circulation)

avec votre T Shirt du Collectif (nous en aurons en stock pour ceux qui n’en ont pas) et une distribution de tracts pour expliquer aux passants pourquoi nous sommes là.

Si les “gilets jaunes” sont présents, cela ne nous gêne pas car nous serons identifiés avec nos T Shirts et banderoles.

RDV à 9h précise au parking derrière le Collège

Le Bureau du Collectif
07 86 25 91 11

P.S. : N’oubliez pas de signer la pétition nationale mise en place suite à “l’appel de Vierzon” :

https://www.change.org/p/président-de-la-république-appel-en-faveur-des-hôpitaux-publics-des-territoires

Version PDF de l’appel national

Motion pour direction commune CHAM/CHMS au conseil municipal des Belleville (19/11/2018)

Voici la délibération votée dans la commune des Belleville le 19/11/2018, concernant la direction commune entre le CHAM et e CHMS :

2018-11-19 - Délibération - Belleville - 20181122080357044

Listing mis à jour des communes ayant déjà voté et celles pour lequel il reste à se prononcer

Motion pour direction commune CHAM/CHMS au conseil municipal de Saint-Marcel (12/11/2018)

Alors que l’échéance du projet médical se rapproche, une nouvelle commune a voté la motion concernant la direction commune du CHAM avec le CHMS et le bilan demandé.

Voici la délibération de la commune de Saint-Marcel (listing mis à jour des communes ayant déjà voté et celles pour lequel il reste à se prononcer) :

2018-11-12 - Délibération Saint-Marcel - doc01281320181114161125

2 rendez-vous à venir

Alors que les démarches étaient entreprises depuis de très nombreux mois, le Collectif pour l’Hôpital de Moûtiers sera reçu ce lundi 19/11 par :

  • le sous-préfet à Albertville
  • puis par le consultant en charge de proposer une offre de santé pour le CHAM (réflexion lancée en milieu d’année et devant aboutir en décembre)

Plus d’informations à venir (entre autre lors de l’Assemblée Générale ce vendredi 23/11 à 19h à la salle polyvalente de Salins)

Assemblée générale le vendredi 23 novembre 2018

Veuillez noter que l’assemblée générale du Collectif pour l’Hôpital de Moûtiers aura lieu :

le vendredi 23 novembre 2018

à 19h

à la salle des fêtes de Salins (avenue du château)

 

L’avenir de la santé en Tarentaise est toujours en jeu, un projet médical sera bouclé en Décembre.

Un conférencier est invité Victor Duchesne , doctotant-chercheur en économie de la santé (université Paris 13) qui interviendra sur le thème “le plan sante 2022 et le devenir de la Sécurité Sociale”

Venez nombreux.

Mise à jour (16/11/2018) :
Co voiturage depuis MOÛTIERS : RDV 18h30 Place du marché (devant le « Bon Coin »)

Direction commune CHAM/CHMS : où en est le vote de la motion dans chaque commune ?

Fin mai dernier, le conseil municipal d’Albertville votait une motion pour une direction commune entre le CHAM et le CHMS.
Et il avait été précisé que chaque commune du territoire de santé allait devoir voter aussi une telle motion.

5 mois après, où en est on ?

Mise à jour le 16/11/2018 :

Mise à jour le 22/11/2018 :

A notre connaissance, aucune autre commune sollicitée par nos soins fin juin (dont Aigueblanche, Bozel, Brides-les-Bains, Champagny, Courchevel, Hautecour, Le Bois, Montagny, Notre-Dame-du-Pré, Pralognan, Saint-Oyen, Les Avanchers/Valmorel) n’a encore voté une telle motion (dans le cas contraire, merci de nous faire parvenir l’info et nous mettrons à jour cette synthèse).

C’est d’autant plus regrettable qu’il y a urgence.
En effet, un projet médical d’établissement pour les 5 ans à venir est en cours de réalisation avec mise en place logiquement avant la fin de l’année 2018.
Et ceci alors même que la motion appelle à faire au préalable un bilan de la situation qui fait suite à la restructuration mise en place en 2015.

Il semblerait logique qu’un bilan avec l’ensemble des acteurs (y compris les associations de représentants des usagers) soit réalisé avant la mise en place d’une nouvelle organisation.

Bref, à toutes les communes qui n’ont pas encore franchi le pas, ne trainez pas !
Défendez vos administrés urgemment.

Et pour les citoyens, si vous trouvez anormal que votre conseil municipal ne se soit pas encore prononcé, n’hésitez pas à aller interpeller les élus en parallèle de notre relance.