Coordination Nationale : Infos semaine 12 du 19 au 23 Mars 2018

COORDINATION NATIONALE des COMITÉS de DÉFENSE

Des HÔPITAUX et MATERNITÉS de proximité

INFOS Semaine 12 du 19 au 23 Mars 2018

ST CLAUDE… BERNAY… CLERMONT DE L’OISE… PITHIVIERS… CHATELLERAULT… GRANVILLE… RUFFEC… LANNEMEZAN… MONTREUIL… ST ANDRE… PSYCHIATRIE … URGENCES…

CULTURE ET SANTÉ…

L’AUSTÉRITÉ ENCORE ET ENCORE, STOP ÇA SUFFIT

21521 personnes ont signé, faites comme elles et faites connaître la pétition:

https://www.mesopinions.com/petition/sante/stop-catastrophe-sanitaire-annoncee-exigeons-acces/37000

plus de 6000 autres ont signé l’exemplaire ” papier” proposé par les militant-e-s des comités sur les marchés, dans les rues, les grandes surfaces, lors des manifestations syndicales, lors de réunions, d’assemblée générales:

2180 à Ruffec, 2000 à Chatellerault, 100 à Montluçon, 255 à Sainte Affrique, 550 à Douarnenez et sa région, 570à Nantes, 450 à Sedan, 115 sont parvenues à notre siège à Lure.

SOUTIEN À NOTRE ACTION

Député communiste participant au tour de France des hôpitaux, je soutiens cette initiative de défense du système de santé accessible et gratuit pour tous. Jean-paul Lecoq- Le 22/02/2018

Engagé dans le tour de France des Hôpitaux et EHPAD avec les parlementaires communistes, je partage le constat et les demandes de la coordination nationale des comités de défenses des Hôpitaux et maternités de Proximité. Pierre Laurent, sénateur, secrétaire national du PCF Pierre – Le 21/02/2018

Vice-président de l’APVF (Association des Petites Villes de France ) chargé des problèmes des hopitaux ,j’ai constaté le nombre impressionnant de structures hospitalières de nos villes de 5000 à 20000 hbs de services menacés de fermetures et souvent fermés .ça suffit !!! Jean paul – Moissac – Le 20/02/2018

ST CLAUDE

FERMETURE DE LA MATERNITÉ LE 3 AVRIL

Unanimement, la population, les salariés, les chefs d’entreprises se sont mobilisés pour maintenir ce service indispensable à la vie de cette région du Jura : une fois de plus, le discours comptable devrait-il l’emporter ?

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/jura/haut-jura/saint-claude-maternite-fermera-ses-portes-3-avril-1445619.html#xtor=EPR-521-[france3regions]-20180323-[info-titre1]

BERNAY

Par manque de moyens financiers, l’ARS annonce la fermeture prochaine de la maternité

L’annonce a été faite ce mercredi 14 mars 2018 lors d’un conseil de surveillance du centre hospitalier : la maternité de Bernay doit fermer en octobre ou novembre prochain.

https://actu.fr/normandie/bernay_27056/la-maternite-bernay-fermera-octobre-2018_15908044.html

CLERMONT DE L’OISE

Manifestation du 17 Mars 2018

http://www.coordination-nationale.org/regions/picardie/Clermont%20de%20L’Oise/photos%20manifestation%20du%2017%20Mars%202018.pdf

PITHIVIERS

Un cabinet d’audit propose la fermeture de nuit des urgences de l’hôpital de Pithiviers

L’information n’est pas nouvelle. Les difficultés financières du centre hospitalier de Pithiviers (CHP) non plus. Mais elle revient avec insistance : “Il est envisagé de fermer les urgences de nuit à l’hôpital de Pithiviers”, affirme une source proche du dossier, qui souhaite rester anonyme.

https://www.larep.fr/pithiviers/sante/2018/03/14/fermer-les-urgences-de-nuit-a-l-hopital-de-pithiviers-l-idee-est-emise-par-un-cabinet-prive_12772451.html

CHATELLERAULT LOUDUN

Encore 25 postes menacés à l’hôpital

Le directeur du Groupe hospitalier Nord-Vienne, Stéphane Péan, doit présenter à ses instances, la semaine prochaine, le budget 2018 de l’établissement.

En décembre dernier, il avait annoncé 1,7 million d’euros d’économies, dont la suppression de 25 Equivalents temps plein. Mais l’agence régionale de santé de Nouvelle Aquitaine avait retoqué ce projet de budget, jugeant les efforts insuffisants.

https://www.lanouvellerepublique.fr/chatellerault/chatellerault-loudun-encore-25-postes-menaces-a-l-hopital?queryId%5Bquery1%5D=57cd2206459a452f008b4594&queryId%5Bquery2%5D=57c95b34479a452f008b459d&page=0&pageId=57da5cf8459a4552008b4aff

GRANVILLE

Suppression d’une ligne de Smur à Granville : une manifestation et des tensions

“Aujourd’hui, nous sommes là pour assister à la mort du Smur secondaire de notre établissement.” Comme le traduisaient les propos de Yankel Delaunay, secrétaire général de la CGT de l’hôpital, la situation était tendue, mardi 20 mars 2018, sur le site hospitalier de Granville (Manche). Alors qu’un comité d’établissement devait se tenir à 14h, une foule de manifestants et d’élus était rassemblée et la réunion a été écourtée par le départ de Jean-Pierre Heurtel, directeur du centre hospitalier Avranches-Granville.

https://www.lamanchelibre.fr/actualite-485825-suppression-d-une-ligne-de-smur-a-granville-une-manifestation-et-des-tensions

RUFFEC


http://www.coordination-nationale.org/regions/poitouch/Ruffec/2018/Appel%207%20Avril%202018.pdf

LANNEMEZAN


http://www.coordination-nationale.org/regions/midipy/Lannemezan/2018/Conference%20sur%20la%20psychiatrie%20le%2014%20Avril%202018.pdf

MONTREUIL


http://www.coordination-nationale.org/Infos%20Semaines/2018/LIENS/journee%20debat%20femmes-sante-travail%20le%205%20Avril%202018%20%C3%A0%20Montreuil.pdf

SAINT ANDRE

Des avancées dans la demande des personnels de l’hôpital St André (33), la grève est suspendue

https://cgtusd33.wordpress.com/2018/03/13/fin-de-la-greve-des-urgences-de-lhopital-st-andre/

PSYCHIATRIE

André Buiton, animateur de CRPA et Adeline Hazan, contrôleuse générale des lieux de privation de liberté,évoque l’évolution dramatique de la psychiatrie dans de nombreux services de psychiatrie

Adeline Hazan, contrôleure générale des lieux de privation de liberté, était linvitée de Mediapart Live du 14 mars 2018. Un débat en deux temps, animé par François Bonnet. Tout d’abord, alors qu’Emmanuel Macron a présenté les grands axes d’une réforme de la justice pénale, Adeline Hazan a fustigé « l’absence de courage des responsables politiques ».

https://www.mediapart.fr/journal/france/140318/adeline-hazan-prisons-psychiatrie-des-alternatives-l-enfermement?utm_source=global&utm_medium=social&utm_campaign=SharingApp&xtor=CS3-5

URGENCES

En attente d’une auscultation, une femme décède sur un brancard aux urgences du chu de Rennes

https://www.ladepeche.fr/article/2018/03/14/2759582-rennes-attente-auscultation-femme-decede-brancard-urgences.html

Série noire à l’hôpital: les urgences à l’agonie

https://actu.orange.fr/france/serie-noire-a-l-hopital-les-urgences-a-l-agonie-CNT00000108FbL.html

Communiqué de presse de Sud Santé Sociaux

http://www.coordination-nationale.org/Syndicats/2018%2003%2015%20com%20de%20presse%20SUD%20urgences%20CHU.pdf

CULTURE et SANTE…………en chanson

L’équipe soignante du service de cardiologie du CHF-Site de Feurs,
a réalisé un clip pour recruter un médecin cardiologue pour leur service.

https://youtu.be/hkuJEJdulIs

« Toutes les infos sur le site de la Coordination Nationale »

http://www.coordination-nationale.org

L’hélistation du toit de l’hôpital mise en service – Le Dauphiné Libéré (21/03/2018

Retranscription de l’article  :

C’était un moment très attendu : un premier hélicoptère s’est posé hier à mi-journée sur l’hélistation du toit de l’hôpital. L’infrastructure de deux millions d’euros (entièrement financé par l’Agence régionale de santé) est un vrai plus pour la chaîne des secours et le confort des patients. “Le transport des patients est facilité, et l’accès aux urgences et mêmes au bloc plus aisé”, apprécie le docteur Stanislas Prieur, responsable du Smur. “La place libérée par la DZ va permettre la construction du nouvel Ehpad Claude-Léger”, ajoute la directrice du CH, Laurence Bernard. L’hôpital accueille environ 300 déposes héliportées par an. Le Saf a formé une cinquantaine de personnels hospitaliers à évoluer à côté des hélicoptères (ouverture des portes, distances de sécurité, …).

Coordination Nationale : Infos semaine 11 du 12 au 16 Mars 2018

COORDINATION NATIONALE des COMITÉS de DÉFENSE

Des HÔPITAUX et MATERNITÉS de proximité

INFOS Semaine 11 du 12 au 16 Mars 2018

GRAY… SARTROUVILLE… NORD ESSONNE… CLERMONT DE L’OISE… MONTCEAU LES MINES… MORLAIX… SEDAN… CHATEAUDUN… DECAZEVILLE… SAINT CHAMOND… SAINT JUNIEN… ROYAN… PÉDOPSYCHIATRIE… URGENCES… EHPAD… SANTÉ… SNMH-FO…

CULTURE ET SANTÉ…

DEFENSE DES SERVICES PUBLICS LE 22 MARS

L’AUSTÉRITÉ ENCORE ET ENCORE, STOP ÇA SUFFIT

Près de 21 500 personnes ont signé, faites comme elles et faites connaître la pétition :

https://www.mesopinions.com/petition/sante/stop-catastrophe-sanitaire-annoncee-exigeons-acces/37000

plus de 4000 autres ont signé l’exemplaire ” papier” proposés par les militant.es des comités sur les marchés, dans les rues, les grandes surfaces, lors des manifestations syndicales, lors de réunions, d’assemblée générales:

2050 à Ruffec, 100 à Montluçon, 255 à Sainte Affrique, 550 à Douarnenez et sa région, 550 à Nantes, 450 à Sedan, 115 sont parvenues à notre siège à Lure.

SOUTIEN À NOTRE ACTION

CES PERSONNALITÉS SOUTIENNENT NOTRE PÉTITION :

Laurence COHEN, sénatrice, groupe CRC, Caroline FIAT,députée FI, Alain BRUNEEL et Sébastien JUMEL, députés PCF, membre de la commission santé, Christine POUPIN, Philippe POUTOU, Olivier BESANCENOT,porte-paroles du NPA, Bruno PERCEBOIS, de la commission santé d’Ensemble!, Olivier MANS, secrétaire de Sud santé sociaux, Michel JALLAMION, Président de la Convergence des collectifs de défense des services publics,

Philippe BATIFOULIER, professeur des universités en économie, Directeur du Centre d’Économie de l’Université Paris Nord, Nicolas DA SILVA, Maître de conférence en Economie à l’Université Paris 13 Christophe Prudhomme, praticien hospitalier urgentiste, porte-parole de l’ Association des Médecins Urgentistes de France et du syndicat CGT – Santé, Eric MAY, médecin généraliste, ancien Président de l’Union Syndicale des Médecins de Centres de Santé, Patrick DUBREIL, médecin généraliste, ancien Président du Syndicat de la Médecine Générale, Pascal BOISSEL, Psychiatre,responsable de l’ Union Syndicla de la Psychiatrie et la Compagnie Jolie Môme ; à suivre…

IMPORTANT : RÉUNION DES COMITÉS DE BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ

A GRAY LE 21 MARS

Réunion des comités de Bourgogne-Franche Comté à Gray le 21 mars à 18h pour préparer la défense régionale des services de santé

1- renforcer nos liens pour mieux appuyer nos mobilisations respectives, notamment vis à

vis de l’ARS

2- préparer un mouvement régional d’ampleur

3- préparer la 29° Rencontre de Lure de la Coordination nationale (8-10 juin 2018) qui a pour thème l’accès aux soins et la médecine de proximité, ce qui justement a été et est actuellement partout mis à mal dans nos territoires et aux marges de ceux-ci, notamment à Clamecy, Tonnerre, Gray, Lure-Luxeuil-Vesoul, Belfort-Montbéliard, Champagnole, Cosne sur Loire, Montceau les Mines, Auxerre, Remiremont, Decize, montbard, Châtillon sur Seine, Saint Claude, Dole, Chalon…

Parmi les thèmes traités lors de cette rencontre, le problème des urgences et des Smur, omniprésent actuellement, sera largement développé, notamment avec les amis de l’AMUF et de son président Patrick PELLOUX qui a annoncé son soutien.

http://www.coordination-nationale.org/regions/franchecomte/Gray/Reunion%20le%2021%20Mars%202018%20pour%20defense%20regionale%20de%20sante%202.pdf

SARTROUVILLE

http://www.coordination-nationale.org/regions/Ile%20de%20France/Sartrouville/reunion%2021%20Mars%202018.pdf

NORD ESSONNE

Report au mois de mai de la décision de construction d’un hôpital sur le plateau de Saclay

Le COPERMO réuni le 27 Février 2018 a décidé de renvoyer à sa séance de Mai 2018 le dossier du projet de construction d’un hôpital sur le plateau de Saclay.

Pour le Comité de Défense des Hôpitaux du Nord Essonne, les hésitations du COPERMO montrent bien que ce projet d’hôpital sur le plateau de Saclay est une fausse bonne idée.

http://www.coordination-nationale.org/regions/Ile%20de%20France/Juvisy%20-%20Longjumeau-Orsay/2018/Communiqu%C3%A9%20apr%C3%A8s%20le%20report%20de%20decision%20du%20COPERMO%20Mars%202018.pdf

CLERMONT DE L’OISE

Lettre ouverte du Dr Jean-Jacques PIK

Mes chers Collègues, Médecins Hospitaliers du Centre Hospitalier de Clermont…nous devons soutenir la maternité

http://www.coordination-nationale.org/regions/picardie/Clermont%20de%20L’Oise/Lettre%20ouverte%20Mars%202018.pdf

MONTCEAU LES MINES

Rassemblement populaire à Montceau le 24 mars à 1oh :

Nous pouvons sauver l’hôpital !”

http://www.coordination-nationale.org/Infos%20Semaines/2018/LIENS/Codef%20-%20Mars%202018.pdf

MORLAIX

Dans une lettre ouverte à la directrice de l’hôpital de Morlaix,

le comité de défense s’inquiète des prévisions de fermetures de lits

C’est avec un émoi certain que nous avons appris hier, par voie de presse, les difficultés auxquelles a été confronté le service des urgences de l’hôpital de Morlaix durant ce week-end.
Ainsi, les urgences se sont trouvées saturées en raison d’un manque de lits dans les différentes unités.

http://www.coordination-nationale.org/Infos%20Semaines/2018/LIENS/Morlaix%20-%20Mars%202018.pdf

SEDAN

Après le rassemblement du 12 mars devant l’hôpital une nouvelle mobilisation

est prévue le 24 mars

https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/ardennes/nouvelle-manifestation-defendre-hopital-sedan-1438999.html

CHATEAUDUN

Après une rencontre à l’ars et la remise de la pétition signée par 15 000 personnes, le comité de Châteaudun écrit au 1er ministre

Un projet pour l’hôpital de Châteaudun a été remis à Mme Bouygard, directrice de l’ARS Centre Val de Loire en février 2018, le comité a participé à ce projet dans le groupe de travail des usagers.

http://www.coordination-nationale.org/regions/Centre/chateaudun/lettre%20au%201er%20minstre%20-%20Mars%202018.pdf

DECAZEVILLE

Quel système se santé pour l’Ouest Aveyron ?

L’austérité ou une volonté de répondre aux besoins de la population

Des bébés qui naissent sur la RD 840 ou aux urgences de Decazeville, avant d’avoir pu rallier la maternité de Rodez ou de Villefranche-de-Rouergue ; des secours appelés régulièrement pour des accouchements imminents ; un centre de périnatalité qui peine à séduire les futures mamans et les professionnels de santé ; des médecins qui depuis la fermeture de la maternité de Decazeville ont quitté en masse l’hôpital en 2017 (40 %) ; des inquiétudes croissantes pour la chirurgie, un déficit budgétaire préoccupant…

https://www.ladepeche.fr/article/2018/03/10/2756566-quel-systeme-de-sante-pour-l-ouest-aveyron.html

SAINT CHAMOND

Saint Chamond dans la Loire : une maternité menacée !

La Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de proximité soutient partout en France les mobilisations citoyennes concernant la santé comme c’est le cas à Clamecy, Avalon, Tonnerre, Gray , où les urgences sont menacées.
Elle tenait aujourd’hui à être présent à Saint- Chamond aux côtés des usagers, des personnels qui y travaillent , des élus qui se battent pour Sauvegarder leur maternité.
Nous avons perdu dans ces dernières années un tiers des maternités et contrairement à ce qui est souvent affirmé ce ne sont pas que des petites maternités qui ferment.

http://www.coordination-nationale.org/Infos%20Semaines/2018/LIENS/Saint%20chamond%20-%20Mars%202018.pdf

SAINT JUNIEN (87)

Des patients alertent la population sur la situation de l’hôpital et lance une pétition

http://www.coordination-nationale.org/Infos%20Semaines/2018/LIENS/Saint%20Junien%20est%20malade%20Mars%202018.pdf

ROYAN

Royan, la CGT de l’hôpital appelait à un rassemblement

le 13 mars pour dénoncer la manque de moyens

Mardi 13 mars, la CGT appelle à un rassemblement sur le parking de l’hôpital de Royan pour dénoncer “les restructurations, le manque de personnel et la précarité des contractuels”. Un dépôt de préavis de grève sera proposé aux agents lors de ce rassemblement.

Cet appel est la conséquence, pour le syndicat, d’un “plan d’économie pour 2018 résultant d’un déficit de 1,7 million d’euros de l’hôpital”.

http://www.sudouest.fr/2018/03/05/hopital-de-royan-la-cgt-appelle-a-un-rassemblement-mardi-13-mars-4253034-1510.php

PÉDOPSYCHIATRIE

Artois, la pédopsychiatrie en voie de disparition ?

Ils sont 593 à exercer en France, mais le nombre de pédopsychiatres se réduit comme peau de chagrin. En dix ans, il a été divisé par deux. Ces médecins assurent le repérage et la prise en charge précoce des troubles psychiques des jeunes. Décrochage scolaire, harcèlement, traumatismes, autisme… Les besoins sont énormes pour une spécialité quasiment en voie de disparition.

https://mobile.allodocteurs.fr/grossesse-enfant/enfant/pedopsychiatrie/pedopsychiatre-une-specialite-en-voie-d-extinction_24355.html

URGENCES

Clermont Ferrand, un urgentiste témoigne d’un dysfonctionnement du système de santé

Il est rentré « claqué » après 10 heures de service. Excédé. Remué par des conditions de travail qui se détériorent d’année en année. Il a fini par prendre son téléphone.

Pour témoigner : « Désolé de vous déranger mais la nuit a encore été cauchemardesque aux urgences ! Au-delà des dysfonctionnements quotidiens, on va droit dans le mur. Faut le faire savoir, Faire un truc ». Les propos sont d’un jeune médecin urgentiste du CHU de Clermont qui préfère garder l’anonymat.

https://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand/sante/puy-de-dome/2018/03/10/les-urgences-du-chu-de-clermont-ferrand-au-bord-de-lasphyxie_12766917.html

Témoignage de Ch. Prudhomme (CGT AMUF) sur la situation dramatique

des services d’urgences

http://rmc.bfmtv.com/emission/saturation-des-urgences-mme-buzyn-ne-voit-pas-que-les-gens-meurent-en-salle-d-attente-1391999.html

St Brieuc “Vers la fin de l’hôpital public ? La crainte d’un médecin urgentiste

Le Dr Christian Brice, médecin urgentiste briochin et délégué de l’association des médecins urgentistes de France, appelle à manifester, lors de la journée d’action du 22 mars, pour la fonction publique. Il dénonce un hôpital public qui ne cesse de se dégrader et demande qu’on arrête de fermer des lits.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-brieuc-22000/saint-brieuc-selon-le-dr-brice-la-fin-de-l-hopital-public-est-programmee-5612686

Bourges, quand l’hôpital déconseille les urgences aux patients.

Manque de personnels, manque de lits une situation “ordinaire” des hôpitaux

https://www.leberry.fr/bourges/sante/2018/03/13/urgences-saturees-a-bourges-le-temoignage-de-patients_12770875.html

Une femme décède à Reims après 2h30 d’attente aux urgences

http://www.lunion.fr/79206/article/2018-03-07/reims-une-femme-decede-apres-2h30-d-attente-aux-urgences

EHPAD

En pays de Quimperlé des personnels épuisés

« Cela fait 30 ans que l’on travaille comme aides-soignantes. Nous aimons notre travail mais on ne peut que constater une dégradation des conditions de celui-ci, il y a de moins en moins de personnel. Nous devons toujours faire plus avec moins. Et nous faisons tout ! »

https://www.ouest-france.fr/bretagne/quimperle-29300/pays-de-quimperle-maisons-de-retraite-un-personnel-epuise-5612623?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&

SANTÉ

1 200 médecins appellent à un rassemblement devant le ministère le 20 mars, ils demandent à être reçus pour ouvrir la discussion sur :

• La pénurie médicale organisée de longue date,
• La suspension des fermetures de lits, de services et d’hôpitaux avec les GHT,
• Le rééquilibrage des pouvoirs à l’intérieur de l’hôpital,
• Le financement sur les principes de la sécurité sociale rompant avec l’ONDAM
et les enveloppes contraintes

http://www.coordination-nationale.org/Infos%20Semaines/2018/LIENS/2%20%20annonce%20delegation%20des%20medecins%20-%20Mars%202018.pdf

http://www.coordination-nationale.org/Infos%20Semaines/2018/LIENS/RASSEMBLEMENT%2020%20mars%202018.pdf

SNMH-FO

Médecins hospitaliers, nous ne pouvons rien sans le personnel non médical, nous avons besoin que les hôpitaux fonctionnent pour pouvoir soigner nos malades.

Le 22 mars, nous serons avec les personnels hospitaliers en grève et en manifestation, à l’appel des fédérations syndicales CFTC, CGC, CGT, FAFP, FO, FSU, Solidaires des trois fonctions publiques.

http://snmhfo.n.s.f.unblog.fr/files/2018/03/appel-snmh-9-mars.pdf

CULTURE et SANTÉ

Conférence gesticulée de Benjamin COHADON : 2ème partie

conférence gesticulée sur l’idéologie médicale – 2ème partie – YouTube

« Toutes les infos sur le site de la Coordination Nationale »

http://www.coordination-nationale.org/

Lettre ouverte d’une infirmière de l’EHPAD des Cordeliers à Emmanuel Macron et Agnès Buzyn (27/02/2018)

Entre les 2 mouvements de grève concernant la situation dans les EHPAD, une infirmière des Cordeliers à Moûtiers interpellait le président de la République et la ministre de la santé par le biais d’une lettre ouverte :


A quelques jours de la nouvelle mobilisation des professionnels de santé dans les EHPAD, les services de soins à domicile et les établissements de santé en charge du grand âge, le 15 mars prochain, cette infirmière adresse une “Lettre ouverte à Emmanuel Macron, président de la République Française et Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé”. Si elle y exprime, comme bien d’autres l’ont fait auparavant, toute son indignation, elle suggère également des pistes d’amélioration en faveur de nos Aînés “pour que leurs dernières années de vie soient dignes de nous, dignes d’eux, dignes de notre République, dignes de notre pays des Droits de l’Homme.”

lit, personne âgée, EHPAD
“Nous travaillons pour l’humain avec de l’humain, ce qui demande une capacité d’adaptation permanente importante. Nous ne pouvons pas comptabiliser en temps nos actes relationnels.”

Je vous livre mon ressenti suite à la mobilisation du 30 janvier 2018 dans les Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes de France. Le taux de mobilisation, 31,8%, est à prendre avec des réserves. Les agents contractuels sont nombreux dans nos établissements. Ceux-ci ne se mobilisent pas ou peu par crainte de perdre leur travail.

Je suis infirmière en EHPAD avec une expérience professionnelle de bientôt 30 ans. J’ai commencé mon parcours professionnel en gériatrie comme aide-soignante. J’ai une forte expertise des besoins de nos aînés dépendants dans leur prise en soin quotidienne en institution. Pour information, j’ai travaillé dans plusieurs structures publiques de statut hospitalier, dans trois régions différentes. Aujourd’hui, le personnel de ce secteur d’activité professionnel est au bord de l’explosion à cause d’une surcharge de travail, de glissement de tâches, de locaux inadaptés à la dépendance de nos anciens. Pour exemple, des salles à manger trop petites ne permettent pas d’accueillir le nombre important de personnes âgées en fauteuil, obligeant à donner les repas dans un couloir ou au mieux isolé en chambre. Comment conserver un lien social basique quand les soignants ne peuvent plus assurer ce moment convivial sans mettre en danger les résidents ? C’est-à-dire que si un résident est victime d’un malaise en salle à manger, il n’est pas possible de l’évacuer sans déplacer d’autres résidents qui prennent leur repas. C’est peut être difficilede vous représenter la scène, mais cette scène est malheureusement le quotidien des soignants et des résidents dans certains EHPAD.

Comment conserver un lien social basique quand les soignants ne peuvent plus assurer ce moment convivial du repas sans mettre en danger les résidents ?

La gériatrie est un secteur en pleine croissance puisque notre espérance de vie ne cesse d’augmenter. Mais nous ne vieillirons pas tous en pleine santé malheureusement. Des personnes âgées dépendantes et très dépendantes sont déjà accueillies en EHPAD et d’autres vont entrer en institution dans les années à venir, il est grand temps de remonter les manches et de mettre les moyens humains et structurels face à cette dépendance.

Je défends l’idée, depuis plusieurs années, que nos politiques doivent se pencher sur le nombre de soignants, je dis bien soignants, aides-soignant(e)s et infirmier(e)s auprès de nos anciens en institution, c’est-à-dire du personnel qualifié compétent dans la prise en soin des différentes pathologies dont souffrent les résidents. Finissons-en avec les glissements de tâches tolérées en secteur gériatrique où des agents de services hospitaliers (ASH) font fonction d’aides-soignants sans qualification ni formation ni rémunération complémentaire associées ! En service de soins à l’hôpital, il n’est jamais autorisé à un ASH d’effectuer les soins auprès des patients, pourquoi cet état de fait est-il toléré en gériatrie ? Pourquoi nos aînés ne doivent-ils pas pouvoir prétendre à ce que leurs soins soient prodigués par du personnel qualifié ? Nos manières de prendre en soin les résidents ont évolués depuis 30 ans, et j’en suis particulièrement fière. Nous essayons d’être au plus près des habitudes de vie des personnes que nous accueillons. Cela nous épuise car nous avons à cœur de bien faire malgré des effectifs qui n’ont pas augmenté depuis des années, malgré un manque de reconnaissance évident. Les conventions tripartites (remplacées par les CPOM, contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens) n’ont pas été renégociées en temps et en heure dans plusieurs établissements. Ce qui amène aujourd’hui à une situation impensable et inimaginable pour le grand public.

Finissons-en avec les glissements de tâches tolérés en secteur gériatrique où des agents de services hospitaliers (ASH) font fonction d’aides-soignants sans qualification ni formation ni rémunération complémentaire associées !

Des personnels confrontés à une ambivalence insupportable

Les politiques ont laissé nos conditions de travail se dégrader au point que maintenant cela devient urgent de réagir à la souffrance des personnels, mais aussi des résidents et de leurs familles. Il faut arrêter de culpabiliser le personnel lorsqu’il réclame des moyens humains supplémentaires en leur envoyant à la figure que si vous augmentez le nombre de soignants, ce sont les résidents qui devront assumer le coût de cette main d’œuvre en augmentant les tarifs d’hébergement. Cela suffit ! Il est grand temps de revoir à la hausse l’APA (l’Allocation Personnalisée à l’Autonomie) et la section soins des EHPAD puisque ce sont les pathologies et la dépendance qui sont de plus en plus lourdes. Le secteur gériatrique est en train d’imploser et oui, imploser car les soignants ne peuvent plus tolérer de travailler dans la souffrance physique et psychologique quotidienne. Je m’explique : des soignants pas assez nombreux pour accompagner la perte d’autonomie physique des résidents, nos personnes âgées à mobilité réduite seraient-elles moins lourdes (en terme de prise en charge) que des adultes handicapés puisque le ratio soignant/soigné est plus important dans le secteur du handicap ?

Psychologiquement, les personnels sont confrontés à une ambivalence insupportable. C’est-à-dire l’envie et le désir de faire leur métier comme ils l’ont appris avec des valeurs humaines et humanistes nécessaires à notre secteur d’activité. Les besoins fondamentaux selon Virginia Henderson ne doivent pas vous être inconnus, Madame la ministre. Nous travaillons pour l’humain avec de l’humain, ce qui demande une capacité d’adaptation permanente importante. Nous ne pouvons pas comptabiliser en temps nos actes relationnels. Il n’y a pas de grille horaire pour comptabiliser le temps passé à rassurer, à négocier un soin. L’ambivalence est effective car malgré le sentiment du travail « bâclé », nous devons nous satisfaire d’avoir fait au mieux avec les moyens qui sont les nôtres actuellement. Cela est une vraie torture psychologique, et je pèse mes mots !

Il n’y a pas de grille horaire pour comptabiliser le temps passé à rassurer, à négocier un soin…

“Arrêtez les effets d’annonce… nous voulons des actes !”

Beaucoup d’entre nous « lâchent l’affaire ». Je n’ai pas envie d’être de ceux-là mais que comptez-vous faire concrètement au lit du résident pour améliorer la situation dès aujourd’hui, pas demain, ni après-demain ? Cela fait trop longtemps que l’on refuse de nous entendre ! Des études ont déjà été menées, de l’argent a déjà été « gaspillé » en terme d’audits et de consultations diverses, et nous en sommes toujours là : manque de personnels, manque de places, manque de locaux adaptés, des conditions de travail dégradées et dégradantes. Un secteur d’activité, qui est, malgré la demande et les besoins de la population, en perdition, difficulté de recrutement de personnel qualifié. Attention, pourquoi, malgré les besoins, nous avons autant de difficulté à recruter ? Parce que nos conditions de travail sont déplorables avec des cadences et oui, comme pour le travail à la chaîne, insoutenables. Allons nous revenir au temps des hospices où nous enfermions et où nous cachions, au regard de la société, les personnes qui ne pouvaient plus assurer seuls leurs besoins primaires ?

Pour ne pas lâcher, pour ne pas abandonner nos aînés à leur triste sort, à notre futur triste sort, car nous sommes tous des vieux en devenir, nous avons besoin de vous. Arrêtez les effets d’annonce dans les médias, les personnels attendent des actes concrets !   L’augmentation des effectifs soignants doit être effective maintenant. Les aides financières pour la réhabilitation ou la reconstruction des établissements doivent être rapidement mises à disposition des chefs d’établissement pour être en capacité de répondre à la demande urgente de la population. Les personnels doivent aussi être consultés pour les travaux car ils sont bien placés pour connaître les besoins de nos aînés en institution.

Reconnaissez et valorisez, par des actes forts, les professions soignantes qui gravitent autour de nos personnes âgées, le recrutement en gériatrie n’en sera que plus attractif ! Ce sont de belles professions avec de vraies valeurs humaines !

“Soignante et citoyenne, j’ai dit ce que je devais dire !”

Nos vieux sont très peu nombreux à pouvoir assumer financièrement de rester chez eux, dans leur environnement habituel jusqu’au bout de leur vie. Ils ont besoin des Ehpad pour les accueillir et leur assurer de la vie jusqu’au bout de la leur. Tous ont droit à une vie digne, qu’elle soit à domicile ou en institution. En institution, peut être plus que nulle part ailleurs parce qu’ils n’ont pas choisi mais qu’ils sont trop souvent contraints d’y entrer, nos Aînés, les Vôtres ont besoin de soignants pour vivre dans la dignité, et non survivre dans l’indignité.

J’en ai peut être trop dit pour certains et pas assez pour d’autres, mais voilà c’est fait. Depuis longtemps, je voulais m’exprimer en tant que soignante, en tant que citoyenne. Nous sommes tous concernés par le vieillissement, ce n’est pas une maladie contagieuse mais une évolution de notre espèce. Alors prenons les bonnes décisions pour vivre dans des conditions acceptables jusqu’au bout. Aujourd’hui, j’en appelle, Monsieur le Président et Madame la Ministre, à votre coeur et à votre humanité pour répondre rapidement aux demandes des personnels, des résidents et de leurs familles. Pour que leurs dernières années de vie soient dignes de nous, dignes d’eux, dignes de notre République, dignes de notre pays des Droits de l’Homme.

Creative Commons License

Christine HEBERT
Infirmière en EHPAD

 

Source : https://www.infirmiers.com/profession-infirmiere/presentation/pas-grille-horaire-pour-comptabiliser-temps-passe-a-rassurer.html

Ehpad : le constat alarmant de la mission d’information parlementaire – Le Monde (14/03/2018)

Extraits :

La publication ne pouvait pas mieux tomber pour les personnels et directeurs d’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). A la veille d’une nouvelle journée d’action, jeudi 15  mars, contre la dégradation des conditions de travail et de prise en charge des résidents du fait du manque de personnels, les députées Monique Iborra (LRM) et Caroline Fiat (LFI) rendent publiques, mercredi 14  mars, les conclusions de leur mission d’information sur les Ehpad. Celle-ci avait été lancée dans la foulée d’une ” mission flash ” effectuée par Mme  Iborra, en septembre  2017, à l’issue d’une longue grève à l’Ehpad de Foucherans (Jura). Les élues dressent un constat alarmant de la situation dans les Ehpad, et leurs préconisations rejoignent les revendications de ce mouvement de mobilisation inédit.

L’introduction du texte semble être adressée au gouvernement, en particulier à la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, qui a mis longtemps à prendre la mesure du désarroi.

Article complet lisible ici (sans abonnement)

Mobilisation pour les EHPAD : jeudi 15 mars

Le Collectif pour l’Hôpital de Moûtiers appelle à se joindre à la mobilisation nationale du 15 mars prochain (faisant suite à celle du 30 janvier dernier) initiée par les syndicats de personnel des EHPAD et soutenue par la Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de Proximité (voir appel national ci-dessous ou téléchargeable ici).

Nous appelons à rejoindre le lieu de rassemblement jeudi 15 mars à 15h Place de l’Europe à Albertville et pour covoiturer RDV parking de Simply-Market à Moûtiers à 14h.

Apportez votre T-shirt du Collectif !


Coordination Nationale : Infos semaine 9 du 26 Février au 2 Mars 2018

COORDINATION NATIONALE des COMITÉS de DÉFENSE

Des HÔPITAUX et MATERNITÉS de proximité

INFOS Semaine 9 du 26 Février au 2 Mars 2018

CREIL…CLAMECY… GRAY… GUINGAMP…RUFFEC… TONNERRE… BRUYÈRES…LYON…TROYES… CARMAUX…PAYS D’AIX…PARIS…RIBÉRAC…TOUJOURS DES GRÈVES…TÉMOIGNAGES DE SOIGNANTS…

CULTURE ET SANTÉ…

 

 

 

L’AUSTÉRITÉ ENCORE ET ENCORE, STOP ÇA SUFFIT

 

Comme 21372 autres, ces personnes ont signé, faites comme elles et faites connaître la pétition :

https://www.mesopinions.com/petition/sante/stop-catastrophe-sanitaire-annoncee-exigeons-acces/37000

des milliers d’autres ont signé l’exemplaire ” papier”  proposés par les militant.es des comités sur les marchés, dans les rues, les grandes surfaces, lors des manifestations syndicales, lors de réunions, d’assemblée générales:

2500 à Ruffec, 100 à Montluçon, 255 à Sainte Affrique, 550 à Douarnenez et sa région, 500 à Nantes, 115 sont parvenues à notre siège à Lure.

Quelques commentaires :

Pas de déserts médicaux! La vie est parfois une question de minutes, voire de secondes, alors on doit garder des hôpitaux de proximité!!! Céline – Champagne-sur-oise – Le 02/03/2018 

Pour que la ruralité ne soit pas victime d’une maltraitance sanitaire planifiée Kirat – Clamecy – Le 02/03/2018 

Pour pouvoir vivre et se soigner en zone rurale Francois – Pourchères – Le 01/03/2018 

Pour éviter la désertification médicale. Je n’ai toujours pas de médecin traitant depuis un an, date d’emménagement à Sarlat. De plus, les patients doivent faire une heure de route pour voir un spécialiste, la maternité n’a pas de chef de service stable (trois gynécologues qui se relayent les gardes depuis Périgueux!)…Il faut désenclaver les villes et

 

 

CREIL

 

Le reportage sur la deuxième manifestation contre la suppression de la maternité

 

https://www.facebook.com/thierry.aury/videos/1869671653066003/

 

Maternité de Creil : La bataille s’amplifie

 

http://www.coordination-nationale.org/regions/picardie/creil/2018/Maternite%20de%20Creil%20-%20La%20bataille%20s-amplifie%20-%20Fevrier%202018.pdf

 

Maternité de Creil :
Pour le Directeur, on ne soigne pas avec les plantes

http://www.coordination-nationale.org/regions/picardie/creil/2018/Maternite%20de%20Creil%20-%20On%20ne%20soigne%20pas%20avec%20les%20plantes%20-Courrier%20Directeur%20GHPSO%202.pdf

 

http://www.coordination-nationale.org/regions/picardie/creil/2018/Maternite%20de%20Creil%20-%20On%20ne%20soigne%20pas%20avec%20les%20plantes.pdf

 

Prochaines Initiatives :

Vendredi 9 mars à 19h.

Salle 1 du centre de rencontres, 1 rue du Valois, Creil.

 

Vendredi 16 mars à 19h,

Salle des cadres sportifs, 1 rue du général Leclerc, Creil

 

projection-débat autour du film « bowling » retraçant la victoire de la population de Carhaix (finistère, 8000 habitants) face à la volonté administrative de fermer leur maternité.

 

 

CLAMECY

La population refuse la fermeture des urgences de nuit

Ce vendredi 23 février, c’est au tour de la population de montrer son désaccord avec la fermeture des urgences de nuit de Clamecy. Ce matin, un rassemblement de près de 2000 personnes s’est formé dans les rues de Clamecy pour protester contre cette décision.

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/clamecy-population-refuse-fermeture-urgences-1428905.html

 

 

GRAY

 

 

PLUS DE 2000 MANIFESTANT.ES POUR LE MAINTIEN DES URGENCES 24/24

 

 

 

GUINGAMP

 

On joue collectif !

 

 

Le syndicat CGT est à l’initiative de ce comité. Prenant l’exemple de Lannion ou encore Paimpol, un comité de défense santé à l’échelle du pays de Guingamp s’est formé

 

https://www.ouest-france.fr/bretagne/guingamp-22200/guingamp-l-acte-le-plus-militant-est-de-se-soigner-guingamp-5588867

 

RUFFEC

 

Assemblée Générale DU COMITÉ LE 8 MARS À 20h00

 

avec débat public ” la désertification médicale à l’hôpital et à la ville

 

avec Hélène Derrien, Présidente de la Coordination Nationale

http://www.coordination-nationale.org/regions/poitouch/Ruffec/2018/Invitation%20AG%2008-03-2018.pdf

 

La situation à l’hôpital s’aggrave :

http://www.coordination-nationale.org/regions/poitouch/Ruffec/2018/Communique%20de%20presse%20du%2019%20Fevrier%202018.pdf

 

TONNERRE

 

Une marche pour défendre les Urgences de nuit

 

 

 

https://www.lyonne.fr/tonnerre/sante/2018/02/21/tonnerre-vives-inquietudes-au-sein-du-service-des-urgences-de-nuit_12746529.html

 

BRUYÈRES

 

Fermeture annoncée du Centre Medico-psycho Pédagogique

« Vous n’avez pas le droit de faire ça à nos enfants ! »

 

 

Les familles étaient là sous les parapluies, protégeant leurs enfants. Les élus, les professionnels, personne ne comprend cette fermeture. 240 enfants et adolescents concernés … « Mais on va les soigner comment ? Il y a une liste d’attente de 3 ans à Saint-Dié !!! Ce n’est pas du luxe … ». Pour les parents, c’est de la non assistance à familles en danger !

 

http://www.actu88.fr/bruyeres-vous-navez-pas-le-droit-de-faire-ca-a-nos-enfants/

LYON

L’action, remède à la souffrance

 

 

 

 

https://revuecoordnat.wordpress.com/2018/02/23/hopital-public-laction-remede-a-la-souffrance/

« Infirmière à l’hôpital Edouard Herriot, je vous raconte ma nuit aux urgences »

 

https://www.rue89lyon.fr/2018/02/26/infirmiere-a-lhopital-edouard-herriot-voici-ma-nuit-aux-urgences/

 

 

TROYES

 

Les médecins du service des urgences de Troyes distribuent chaque matin une note à leurs patients qui ont passé la nuit sur un brancard…

http://amuf.fr/2018/02/23/revue-de-presse-les-urgentistes-de-troyes-se-mobilisent/

 

 

CARMAUX

Conseil sanitaire territorial de santé du Carmausin-Ségala :
«Quelles sont les conditions pour maintenir le SAP ?»

https://www.ladepeche.fr/article/2018/02/20/2746028-quelles-sont-les-conditions-pour-maintenir-le-sap.html

Les Carmausins manifestent devant l’ARS

 

 

https://www.ladepeche.fr/article/2018/02/22/2747091-les-carmausins-manifestent-devant-l-ars.html

 

PAYS D’AIX

 

LA COLÈRE ET LES REVENDICATIONS DU PERSONNEL HOSPITALIER

 

À l’appel de l’intersyndicale FO, CFDT et CGT, les salariés du centre hospitalier d’Aix-Pertuis se sont rassemblés ce matin pour rencontrer la direction et faire entendre leurs revendications

 

https://www.youtube.com/watch?v=hk0CHsDABLo&feature=youtu.be

 

PARIS

L’année très difficile des Hôpitaux de Paris

http://www.lepoint.fr/sante/l-annee-tres-difficile-des-hopitaux-de-paris-22-02-2018-2197171_40.php

RIBÉRAC

 

Soutien du collectif de Sarlat au cuisinier de l’EHPAD en grève de la faim

 

 

 

Anthony Lavergne, 38 ans, est cuisinier pour l’EHPAD et l’hôpital de Ribérac depuis 8 ans. Il entame ce lundi 19 février une grève de la faim pour dénoncer le manque de moyens et la prise en compte insuffisante des besoins des patients…

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/dordogne/perigord/hopital-riberac-cuisinier-greve-faim-denoncer-manque-moyens-1426427.html

 

 

TOUJOURS DES GREVES DANS LES ETABLISSEMENTS

 

ROUEN

https://actu.fr/normandie/rouen_76540/surcharge-travail-salaries-la-blanchisserie-chu-rouen-greve_15642635.html

 

LODEVE

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/herault/lodeve-salaries-hopital-greve-1426503.html

 

PAMIERS

https://www.ladepeche.fr/article/2018/02/27/2749729-bariol-les-personnels-n-en-peuvent-plus.html

TÉMOIGNAGES SUR LE MALAISE DES SOIGNANT-ES

Prise en charge des maladies rares: des budgets qui inquiètent

En France, trois millions de personnes souffrent de maladies rares, auxquelles une journée est dédiée mercredi, et leur prise en charge est un modèle pour les autres pays. Pourtant, la grogne monte chez les spécialistes, qui se plaignent de problèmes de financement.

https://actu.orange.fr/france/prise-en-charge-des-maladies-rares-des-budgets-qui-inquietent-CNT000000YQeAs/photos/en-france-trois-millions-de-personnes-souffrent-de-maladies-rares-auxquelles-une-journee-est-dediee-mercredi-et-leur-prise-en-charge-est-un-modele-pour-les-autres-pays-88bf923f009f91753ca7e2a117db7b02.html

« Je soigne des malades, pas des chiffres », clame un médecin de l’AP-HP à sa direction

« Je vous ai déjà dit que cela ne m’intéresse pas. Je soigne des malades, pas des chiffres »

https://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2018/02/21/je-soigne-des-malades-pas-des-chiffres-clame-un-medecin-de-lap-hp-sa-direction_855357

PSYCHIATRIE

 

Un rapport inquiétant sur les pratiques  psychiatriques au chu de Saint-Etienne

 

 

 

C’est une visite qui aurait dû être anodine, comme les contrôleurs généraux des lieux de privation de liberté en font régulièrement. Ils arrivent sans prévenir. Et regardent. La scène se passe au CHU de Saint-Etienne, entre le 8 et le 15 janvier dernier, le but étant de se pencher sur les conditions d’hospitalisation en psychiatrie.

 

http://www.liberation.fr/france/2018/02/28/des-conditions-indignes-au-chu-de-saint-etienne_1632986

 

 

CULTURE        et       SANTÉ

 

 

 

 

Francesca Solleville – Je me bats – YouTube

 

 

 

 

  

« Toutes les infos sur le site de la Coordination Nationale »

 

 

http://www.coordination-nationale.org/

L'hôpital, c'est vital