Archives de catégorie : Du côté des autres collectifs

Le cas de l’hôpital de Saint-Claude dans le département du Jura

Comme vous le savez, le cas de l’hôpital de Moûtiers n’est pas unique en France (nous reviendrons dans quelques jours sur le sujet en faisant un bilan de l’état actuel, entre autre vis-à-vis de certains articles récents parus dans la presse locale), et pour montrer qu’il est important de ne pas baisser les bras, arrêtons-nous aujourd’hui sur le cas de Saint-Claude dans le Jura.

Saint-Claude est une commune rurale de  plus de 10 000 habitants située au cœur d’un massif montagneux à proximité des stations de ski des Rousses, Prémanon, Lamoura, Prénovel, …
Un hôpital existe dans cette commune depuis plusieurs décennies.
L’autre hôpital le plus proche dans le département se trouve à Lons-le-Saunier (près de 1h de trajet en voiture).
Dans le département voisin de l’Ain, Oyonnax (40 min environ de trajet routier) dispose aussi d’un hôpital.

L’hôpital de Saint-Claude porte le nom de Louis Jaillon, ancien maire entre 1953 et 1985, qui s’était efforcé de moderniser l’établissement communal devenu inter-communal (source : page Wikipédia de Louis Jaillon).

Cet établissement est aujourd’hui menacé (tout comme celui de Moûtiers l’est aussi).

Le journal « L’Hebdo du Haut-Jura » du 9 mars 2017 a consacré récemment une page entière à une forte mobilisation de la population et des élus il y a quelques jours (nombreuses photos et vidéos sur leur page dédiée).

2017-03-09 - L'Hebdo du Haut Jura - Hôpital de Saint-Claude (page 1)

A la vue de la photo en couverture, on peut facilement estimer environ 800 personnes qui se sont mobilisées.
La photo dans l’article (cf ci-dessous), montre aussi une forte mobilisation avec des écharpes tricolores.

L’éditorialiste ne mâche pas ses mots :

2017-03-09 - L'Hebdo du Haut Jura - Hôpital de Saint-Claude (page 2)

 

Quelques clés pour comprendre l’article (info extraites de la page Wikipédia de Saint-Claude et de sa liste des maires) :
Le maire actuel (Jean-Louis Millet, affilié DVD) et le maire précédent (Francis Lahaut, affiché PCF) sont côte-à-côte pour défendre l’hôpital de la commune dont ils sont maire alternativement depuis 1995.
Comme quoi, s’il était nécessaire de le rappeler, la santé n’est pas un sujet ni de droite ni de gauche, mais bien un sujet universel.
Et que les phrases habituelles entendues depuis de très nombreuses années, de ci, de là, du style « je ne peux rien faire car c’est décidé au niveau de l’État par le parti opposé en place actuellement » ne font pas avancer les choses.

Selon le fameux adage : « Si l’on veut, on peut ».
Ce qui pourrait être dit différemment « Si l’on ne peut pas, c’est que l’on ne veut pas ».

2017-03-09 - L'Hebdo du Haut Jura - Hôpital de Saint-Claude (page 6)

Les articles individuels (plus lisibles) :

2017-03-09 - L'Hebdo du Haut Jura - Hôpital de Saint-Claude (page 6 - article 1)

2017-03-09 - L'Hebdo du Haut Jura - Hôpital de Saint-Claude (page 6 - article 2)

2017-03-09 - L'Hebdo du Haut Jura - Hôpital de Saint-Claude (page 6 - article 3)

 

Communiqué de la Coordination Nationale : Afflux aux urgences

Suite aux récentes interrogations et annonces de la Ministre de la Santé Marisol Touraine concernant la situation des hôpitaux surchargés en raison de la grippe, la Coordination Nationale Des comités de défense des maternités et hôpitaux de proximité à souhaité réagir en diffusant ce communiqué :

2017-01-13-Comunique-Coordination-Nationale-Afflux-aux-urgences

Hôpital de Granville : une première victoire pour le comité des usagers

Ne soyons pas nombrilistes, les problèmes de fermeture des services d’urgences et de chirurgie concernant l’établissement hospitalier de Moûtiers touche de très nombreux centres hospitaliers à travers la France, et pas uniquement des « petits hôpitaux ».

Prenons le cas de l’hôpital Avranches Granville (page Facebook) (25 km / 33 minutes séparent les 2 villes par la route).

Fin avril 2015, la Maire de Granville s’exprimait dans les colonnes de La Manche Libre :

« Ça va pas bien pour Granville… Madame Ricomes, directrice de l’ARS de Basse-Normandie, a clairement indiqué que les activités les plus aiguës seraient rapprochées du plateau technique, qui se trouve actuellement à Avranches. »

Et de poursuivre : « Par activités les plus aigües, il faut comprendre par exemple l’ambulatoire. Et à Granville, il resterait donc les soins de suite et de réadaptation, la gériatrie et une réflexion est en cours pour les urgences ».

Cela ne vous rappellerait-il pas le cas de Moûtiers, ou tout part sur Albertville ?

La décision de l’ARS de Basse Normandie qui devait avoir lieu initialement début juillet à été reporté début septembre. Pour être finalement actée en décembre.

Pétitions, collectif d’usagers, manifestations, passages TV, … n’auront pas suffi à ce que l’ARS et la ministre acceptent d’ouvrir les oreilles.
Ni même ne daignent répondre.
Ministre et ARS sont-ils victimes d’amnésie et doivent-ils être soignés pour cela ?

Rebondissement le 3 février 2016 (alors que le service était fermé depuis début janvier), un jugement en référé du tribunal administratif de Caen a donné raison au collectif des usagers pour

« MISE EN DANGER DE LA VIE D’AUTRUI »

Voici le communiqué de presse de la Coordination Nationale :

2016-02-05-Communiqué-suite-au-succes-de-Granville-5-fevrier-2016

Le mouvement de soutien aura porté ses fruits.

Revenons à notre cas de Moûtiers :

Ce qui vient d’arriver à Granville est un bon exemple montrant l’importance que la population ne baisse pas les bras face à des décideurs prêts à tout, sans aucun respect de la population ni des procédures (cf extension de l’hôpital d’Albertville en toute illégalité, sans permis de construire, en zone inondable, …).

Les présents à la réunion du mercredi 27 janvier 2016 se rappelleront sans doute des paroles de Paul Cesbron (Coordination Nationale) qui, venu spécialement depuis Creil, s’exprimait ainsi (ceux qui n’ont pu venir découvriront) :

« Ne pas avoir peur, être déterminé, être nombreux »

Il citait en exemple le cas de la maternité de Die qui devait fermer car trop peu de naissances chaque année (cas identique à Moûtiers il y a quelques années).
Une forte mobilisation de la population et des élus a permis une prolongation de l’activité de cette maternité.

Recueil de témoignages :

Il y a quelques jours a commencé la distribution de documents de recueil de témoignages à destination de la population et des patients qui auront à passer par le nouveau « Parcours de soins » imposé par l’ARS et la direction de l’hôpital d’Albertville.

Suite à cela, plusieurs témoignages concrets nous sont déjà parvenus.

Poursuivons le mouvement qui nous permettra, nous aussi de déposer une plainte pour mise en danger de la vie d’autrui en se basant sur des cas concrets.

Info-patients-médecins-FR-GB

Tous les détails dans ce document en français/anglais, et nous faire parvenir votre témoignage par tout moyen (site web, email, courrier postal, …).
Ne pas hésiter à relayer cet appel à témoignages autour de vous.
Votre témoignage est important.

N’attendons pas les bras croisés que quelqu’un d’autre le fasse à notre place.

Tout comme Moutiers, de nombreux collectifs se heurtent au démantèlement du Service Public de Santé

La délégation du collectif qui s’est rendue à Creil, aux Rencontres de la Coordination Nationale de Défense des Hôpitaux, a pu constater que le démantèlement du Service Public de Santé en France est une triste réalité.
Ici un exemple à Poissy où la politique mortifère de Marisol Touraine s’exerce comme à Moûtiers….

Voici leur dernier bulletin d’information :

1 - 12238225_911357032266104_2267146928109679238_o

2 - 12241307_911357092266098_4725111263335382012_n

Nous tâcherons d’évoquer de temps en temps certaines actions des divers collectifs, mais il ne sera probablement pas possible de tous les évoquer tellement la liste est (malheureusement) importante :
http://coordination-nationale.org/Regionlistecomcom.htm