Fermeture des urgences dans la Nièvre – 30 maires démissionnent – Le Figaro (21/02/2018)

Comme partout en France, des services hospitaliers ferment régulièrement, ou sont regroupés un peu plus loin dans un autre hôpital.

A Clamecy, dans la Nièvre, les maires des communes concernées, soucieux de l’intérêt pour leurs communes (et leurs administrés) ont décidés de démissionner en raison du risque de fermeture du service d’urgences la nuit, dénonçant “une décision arbitraire et néfaste pour la santé des habitants”.

Article du Figaro le 21/02/2018 :

Une réflexion sur « Fermeture des urgences dans la Nièvre – 30 maires démissionnent – Le Figaro (21/02/2018) »

  1. Les maternités qui ont vu naître nos trois enfants en 1969, 1977 et 1979 sont fermées. Des centaines de maternités, de petits hôpitaux ferment les uns après les autres. Au fil des gouvernements qui se succèdent, leur couleur politique change, qu’elle soit bleue, rouge, verte. Mais la couleur de leur politique de santé est noire, comme l’âme des technocrates.
    C’est la France ! Cocoricooooooooooooooo !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *