L’hélistation du toit de l’hôpital mise en service – Le Dauphiné Libéré (21/03/2018

Retranscription de l’article  :

C’était un moment très attendu : un premier hélicoptère s’est posé hier à mi-journée sur l’hélistation du toit de l’hôpital. L’infrastructure de deux millions d’euros (entièrement financé par l’Agence régionale de santé) est un vrai plus pour la chaîne des secours et le confort des patients. “Le transport des patients est facilité, et l’accès aux urgences et mêmes au bloc plus aisé”, apprécie le docteur Stanislas Prieur, responsable du Smur. “La place libérée par la DZ va permettre la construction du nouvel Ehpad Claude-Léger”, ajoute la directrice du CH, Laurence Bernard. L’hôpital accueille environ 300 déposes héliportées par an. Le Saf a formé une cinquantaine de personnels hospitaliers à évoluer à côté des hélicoptères (ouverture des portes, distances de sécurité, …).

Une réflexion sur « L’hélistation du toit de l’hôpital mise en service – Le Dauphiné Libéré (21/03/2018 »

  1. L’hélisurface sur le toit à Albertville est une excellente nouvelle, conséquence logique de la fusion avec Moûtiers. Mais est-elle équipée réglementairement pour le vol tous temps en sécurité (sans visibilité, de nuit et par temps bouché = souvent en hiver).
    A une table ronde au Cerna le 5 décembre 2008 (à laquelle ni l’ARS ni la direction de l’hôpital invités n’ont participé) un spécialiste du vol en hélicoptère a émis l’opinion que la localisation de l’hôpital n’était pas compatible avec cette technologie d’IFR.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.