Témoignage de Brigitte : Au bout de 1h50, enfin aux urgences

Nous avons reçu ce témoignage de la part de Brigitte, habitant un village de la vallée des Belleville et qu’elle a autorisée à rendre public.

Je vais raconter les faits qui sont arrivés dans le nuit de jeudi 26/05/2016 à vendredi 27/05 et qui concernent ma fille Axelle habitant Villarly (commune de Saint-Jean-de-Belleville)

Elle est sujette à des crises de pancréatite qui sont très violentes lorsqu’elles se déclenchent, ayant eu des antécédents de pancréatite aiguë par le passé.
(NDLR : Plus d’infos concernant cette maladie qui peut avoir de très graves conséquences sur Wikipédia, Doctissimo, PasseportSanté)

Dans la soirée grosse crise, donc pour ne pas me déranger car j’étais chez des amis elle fait appel à une amie qui arrive aussitôt et devant son état fait appel aux pompiers pour qu’ils viennent la chercher afin de l’hospitaliser.
Elle a donc contact avec les pompiers qui lui disent texto de la descendre elle-même à l’hôpital car ils n’ont personne et qu’ils gardent les véhicules pour les urgences.

N’EN ETAIT-CE PAS UNE ?

Donc dans la foulée j’arrive près d’Axelle et à mon tour j’appelle le 18 où on me dit que il y a déjà eu un appel pour ce problème et qu’ils ne peuvent rien faire.
Devant mon insistance le pompier décide enfin de me passer le médecin du SAMU qui n’est toujours pas décidé devant la gravité de monter chercher Axelle mais me dit qu’il m’envoie quelqu’un.
Déjà on perd beaucoup de temps et Axelle continue de se tordre sur le divan, et avec son amie nous ne savons que faire pour la soulager et assistons impuissantes à sa souffrance.
Puis je vois les lumières bleues qui arrivent dans la nuit et pense que ce sont les pompiers. Mais pas du tout c’est une ambulance privée qui arrive.
Quand ils descendent du véhicule je leur demande donc s’il y a un médecin ce à quoi ils me répondent que non qu’ils sont ambulanciers ce qui ne les empêchent pas de prendre la tension d’Axelle ainsi que de lui mettre un appareil à l’index puis appellent le médecin du SAMU pour lui signifier que son état nécessite bien une hospitalisation (de quel droit de simples ambulanciers peuvent-ils établir un diagnostic ?).
Ils décident donc d’aller chercher une chaise portante car Axelle ne peut absolument pas descendre les marches de chez nous et de l’emmener à l’hôpital en n’oubliant pas de me dire qu’à l’arrivée aux urgences je devrais m’acquitter des frais de transport. Ce à quoi je leur répond que je n’ai pas fait appel à eux mais aux pompiers et qu’ils règlent ça avec eux. Ce à quoi ils me répondent que ce n’est pas possible qu’il faut régler de suite.

Je les suis donc jusqu’à Albertville où la route fut longue pour Axelle qui souffrait énormément et qui aurait voulu s’arrêter aux urgences à l’hôpital de Moutiers malheureusement fermés.
Donc à l’arrivée elle est prise en charge aussitôt car c’était la seule patiente des urgences ce soir là et toutes les voitures du SAMU étaient tranquillement garées.
N’est ce pas une honte ce comportement des pompiers ?
Est ce que parce qu’on habite loin de l’hôpital on a ni droit au SAMU ni d’être transporté par l’ambulance des pompiers ?
Cela veut dire que si ma fille ne pouvait pas régler la facture qui est élevée pour un jeune elle peut mourir sur place ?
Je croyais que tout le monde avait le droit d’être égal devant les secours mais je me rend compte que non et c’est honteux.
Ceci dit un petit mot pour les ambulanciers qui ont été tout à fait charmants.
Que penser de la durée du trajet (55 minutes pour 39 kilomètres) et du temps perdu parce que le 1er appel a eu lieu à 23h25, les ambulanciers sont partis de la maison à 0h10 et sont arrivés à 1h05 à l’hôpital d’Albertville.

Et puis j’ai oublié de dire que lorsque j’ai payé la facture les ambulanciers ont de nouveau appelé le SAMU pour qu’il leur donne un numéro qu’ils ont dû noter sur la facture car sans ce numéro pas de remboursement
Voilà mon récit de cette mésaventure.

Brigitte

Ci-dessous la facture (nous avons seulement masqué les éléments personnels) présentant le montant payé pour ce transport sanitaire concernant une urgence :

2016-06-03-Facture-temoignage-Brigitte

4 réflexions au sujet de « Témoignage de Brigitte : Au bout de 1h50, enfin aux urgences »

  1. faire monter 3 pompiers dans une belle ambulance rouge n’aurait en rien changé et le résultat vu qu’ils n’auraient rien fait de plus pour la patiente car leurs compétences ne sont pas plus ni moins élevé que celles des ambulanciers qui eux aussi sont formés pour répondre à ce genre d’urgence, un Ambulancier est formé pendant 6 mois avec un curcus complet et complexe qui n’en font certainement pas des medecins mais qui leur permettent de faire des bilans précis à transmettre au medecin.
    Cette urgence, aussi douloureuse soit elle ne necessite aucunement le déclenchement du smur et du medecin qui reste disponible pour les urgences vitale.
    sachez que la facture, aussi élevé soit elle est prise integralement en charge par la sécurité sociale et la mutuelle et que si votre fille n’avait pas les moyens de la régler les ambulanciers aurait été dans l’obligation de vous transporter quand même.
    ces tarifs ne sont pas libres mais imposé par la sécurité sociale et si toutes les personnes transportées par les ambulanciers ou les pompiers devaient s’aquitter de ces sommes peut etre que certaine réflechiraient à 2 fois avant de composer le 15 ou le 18 quand cela n’est pas utile (je ne parle pas du cas cité ci dessus)
    des ambulances sont envoyées pour des cas moins importants que celui cité tout comme des cas bien plus important.

    même si je soutiens le collectif ce cas n’à aucun rapport avec la fermeture du site de moutiers et comme dis précédement, pompier ou pas la patiente ne serai pas passé par moutiers et aurait été emmené directement sur albertville
    coordialement en souhaitant un bon rétablissement à axelle.

  2. Petites precisions:
    -lors d’un appel au 15 ou au 18, ceux ci sont interconnectés, et la décision d’envoi d’un vecteur est prise en collaboration , certes le vecteur aurai pu être envoyé d’emblée. …mais selon la situation décrite, et le nombre croissant d’appels pour transport « de confort » (hé oui, les pompiers c’est gratuit!!!!…), les permanenciers deviennent prudent sur l’envoi systématique de vecteurs (dans ce cas le 15 est décisionnaire final)
    -« le comportement des pompiers est il honteux?  » en fait non…là mission des pompiers, est le prompt secours (urgence vitale), la protection des personnes, des biens et de l’environnement….mais de nos jours, ils sont le vecteur le plus rapide, et donc sont missionmissionnés pour toute demande rapide à toute sorte de pb. …
    -« au nom de quoi les ambulanciers peuvent réaliser un diagnostic? » Ils ne l’ont pas fait…comme décrit, ils ont transmis un bilan, c’est le SAMU qui en tire une marche à suivre, une orientation (souvent par le biais d’un médecin régulateur)
    -votre regret de n’a pas s’arrêter aux urgences de Moûtiers: de toutes façons pour une pancréatite, l’orientation aurais été albertville…. (plus de chirurgie viscérale depuis 2005 à moutiers…)
    Certes l’antalgique aurais été administrée plus tôt, mais là, c’est du à notre chère politique hospitalière bancale (de moins en moins d’hôpitaux….)
    -« les voitures du SAMU étaient bien rangées » normal….Le SMUR n’était pas déclenché (dans votre cas, c’est celui de Moûtiers qui serai venu…)
    Voilà quelques précisions qui n’ont pour but que d’apporter quelques justifications à votre situation

    Cordialement

  3. Et 8.67€ de supplément pour appel au 15 ????
    Déstructuration totale du système d’intervention d’urgence: Les pompiers n’ont semble t-il même plus connaissance des voitures SAMU de disponibles…. on marche réellement sur la tête. Faut vraiment avoir le vocation pour continuer ce métier !!! Chapeau aux résistants 😉

    1. Les pompiers n’ont en effet pas connaissance des « voitures SAMU disponibles » c’est normal!!!! Les pompiers ne gèrent QUE les VSAV (les Véhicules de Secours Aux Victimes)
      Les véhicules « SAMU » sont gérés par le centre 15: on appelle cela un SMUR pour un véhicule médicalisé et une ambulance « privée (donc payante) pour le vecteur non médicalisé
      De plus un SMUR coûte également (hé non…c’est pas gratuit!!!) à hauteur de qq 300 euros par 1/2h (mais certes souvent payé par la sécu…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *