Combien dure une évacuation par hélicoptère vers les urgences d’Albertville ?

A question simple, réponse pas simple !

En temps normal, et disposant de la faculté de passer par dessus le relief, un hélicoptère met quelques minutes à peine (vitesse de pointe de 200 km/h environ) pour atteindre le service d’urgences le plus proche.

L’idée reçue est que, ainsi, un secours héliporté se passe très rapidement et ne coûte pas trop cher.

Ceci est la théorie.

Car en réalité, d’autres critères rentrent en compte, comme ce que nous avons découvert il y a quelques jours en menant notre petite enquête, à savoir pourquoi y-a-t’il encore des hélicos qui se posent sur l’hôpital de Moûtiers ?

En effet, avant d’intervenir un médecin urgentiste « qualifié montagne » doit être présent à bord, et donc le délai d’arrivée sur un secours urgent en montagne peut être rallongé par le détour nécessaire pour « récupérer » un tel médecin.

Sachant par ailleurs que la facturation du secours héliporté se fait pour toute minute de vol (contrairement à une idée reçue, ce n’est pas uniquement quand le blessé est à bord, mais bien entre le moment où le rotor est mis en route, jusqu’à l’arrêt final du rotor), la note peut être douloureuse.

A titre d’information, chaque commune décide du prix de la minute de vol lors d’un arrêté municipal, coût que la régie de recette devra recouvrer auprès du blessé (ou par le biais de son assurance).

Quelques coûts de minute de vol :

Pour terminer, voici un cas d’exemple qui nous a été rapporté il y a quelques jours à peine par un conseiller municipal d’une des 27 communes qui dépend normalement de l’hôpital de Moûtiers :

  • Un blessé sur piste doit être évacué vers les urgences à Albertville
  • L’hélicoptère en poste à la base avancée saisonnière de Courchevel décolle et, n’étant pas « fourni » d’un médecin urgentiste, part en chercher un (on ne sait pas où !)
  • Arrivée sur le lieu de l’accident et évacuation par les airs jusqu’à Albertville
  • Au retour, nécessité de redéposer le médecin urgentiste à son lieu habituel de travail
  • Puis retour de l’hélico sur la base de l’altiport de Courchevel. Fin du secours.
  • Bilan : 35 minutes de vol dont seulement 5-10 minutes pour le blessé, soit une facturation totale de l’évacuation héliportée de 1925€
    Mieux vaut être bien assuré à titre personnel pour encaisser un tel surcoût de secours !
    Et il y a inévitablement une inégalité de facturation selon que l’hélicoptère disponible dispose ou non d’un médecin urgentiste à bord dès qu’il décolle.

Conclusion : même un secours héliporté peut durer plus que les 30 minutes promises à la population.

4 réflexions au sujet de « Combien dure une évacuation par hélicoptère vers les urgences d’Albertville ? »

  1. Cette analyse ne concerne que la durée du transport en hélicoptère. Mais que se passe-t-il en l’absence de visibilité ? (la nuit tombe tôt en hiver, brouillard pas rare). La technologie « hélico tous temps » existe, possible en aval du confluent avec l’Arly, mais pas sur le site actuel d’Albertville ! (conclusion de la table ronde du Groupe médical du Cerna à La Léchère le 5 décembre 2008, réunissant 8 spécialistes du transport aérien et où l’ARS était absente)

  2. Petit bemol cependant
    Cette organisation n’a été effective que durant la période inter-vacances scolaires (soit de début janvier à début février ),
    N’a eu lieu que 3 ou 4 fois, dans le cas où les 3 hélicoptères intervenants sur nos massifs (soit SAF, PGHM, Sécurité civile), etaient déjà sur intervention,
    De plus, la DZ de Moûtiers peux servir de dépose de secours, en cas de mauvais temps sur le bas de la vallée, ou de DZ avancée pour intervention ou evacuation depuis Moûtiers (exemple: AVP de pombliere en octobre, évacuation de patients vers Grenoble ou Annecy en urgence….)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *