Pourquoi y-a-t’il encore des hélicoptères qui se posent sur l’Hôpital de Moûtiers ?

Plusieurs Moûtiérains se sont étonnés de la présence, parfois, d’hélicoptères venant se poser sur le toit de l’hôpital de Moûtiers !

Et nous ont ainsi interroger !
Nous avons mené notre petite enquête.

A première vue, il parait effectivement étonnant que des hélicoptères accèdent toujours à l’hôpital de Moûtiers alors même que le service d’urgences est fermé depuis mi-octobre 2015.

Et pourtant, il y a une explication…

Nous avions appris, par le biais d’une entrevue avec le sous-préfet à Albertville le 15 décembre 2015 qu’en raison de l’éloignement de la population par rapport à l’hôpital d’Albertville, l’ARS avait débloqué des fonds supplémentaires, afin, entre autre, d’aider à la mise à disposition d’un hélicoptère supplémentaire pendant la saison hivernale.

1 hélicoptère de plus ?

Chouette pourrions-nous nous écrier ?
L’ARS se soucie de la population et met les moyens (au passage, moyens payés par nos taxes sociales et autres impôts, mais ceci est un autre débat)

Malheureusement, ce qui parait évident, c’est que lorsque un hélicoptère intervient sur un secours, il est nécessaire qu’il dispose d’un médecin urgentiste à son bord.

Ce que nous avons découvert, c’est que ce 3ième hélicoptère, bien que mis à disposition, ne comporte pas de 3ième médecin urgentiste.

Ainsi, lorsque ce 3ième hélicoptère doit être mobilisé (s’il l’est ce n’est pas pour de la « bobologie », mais bien pour une urgence !), il est nécessaire de trouver au préalable un médecin urgentiste.

Et où trouver un médecin urgentiste ?

Eh bien, entre autre, simplement à proximité du nouveau Centre d’Accueil Médical (CAM dans le jargon) mis en place en « remplacement » du service d’urgences, où un médecin su SMUR est en attente 24h/24 (l’avenir nous dira si cela durera !) si nécessité d’évacuer un patient du CAM par la route jusqu’aux urgences d’Albertville.

Enfin, cela, c’est la théorie, car ce médecin du SMUR n’est pas nécessairement un médecin urgentiste avec « habilitation montagne ».

Ainsi, si le médecin est habilité montagne et disponible, il pourrait être mobilisé pour intervenir sur un secours héliporté.
Et par ailleurs quitter sa fonction initiale qui est de transporter des blessés par la route depuis Moûtiers vers un service d’urgences.

Et s’il y a 2 urgences simultanément, un choix devra être fait !

Ou trouver un autre médecin urgentiste avec qualification montagne.

Voila pourquoi, même sur un hôpital sans service d’urgences, des hélicoptères continuent de se poser un court instant !

Cette saison, ce n’est pas pour venir déposer un blessé, mais bien pour venir chercher un médecin.

Les Moutiérains, habitués depuis des années au ballet hivernal des hélicoptères, vont donc encore les voir au dessus de leurs têtes.

En conclusion, le 3ième hélicoptère mis à disposition cet hiver n’est pas, en réalité, un complément totalement opérationnel.

Aurions-vous été bernés ?

 

Edition le 29/02 @ 22:00 :
Petit complément suite à un commentaire posté par un lecteur sur l’article « Combien dure une évacuation en hélicoptère ? » :
La DZ de l’hôpital de Moûtiers peut aussi toujours servir de lieu d’atterrissage si l’accès héliporté jusqu’à Albertville n’est pas possible (brouillard épais comme le 1er janvier 2016 par exemple), ou aussi pour « récupérer » un blessé devant être évacué en urgence vers d’autres hôpitaux.

Une réflexion au sujet de « Pourquoi y-a-t’il encore des hélicoptères qui se posent sur l’Hôpital de Moûtiers ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *