Réaction de Hervé Gaymard suite à la décision de ne pas construire de nouvel hôpital

Suite à la décision de l’ARS de couper court au projet de nouvel hôpital à La Bathie, voici la réaction de Hervé Gaymard :

Hervé Gaymard :

« Je suis aujourd’hui un homme en colère, suite aux annonces d’avant-hier, sur l’avenir de l’hospitalisation et de l’organisation de la santé, non seulement sur Albertville, mais cela concerne aussi le Val d’Arly, le Beaufortain, et toute la Tarentaise. Cela fait des années qu’à la demande de l’Etat, nous travaillons pour améliorer l’offre hospitalière en créant un nouvel hôpital dont l’objectif est d’attirer plus de médecins d’une part, et d’autre part, d’avoir de noueaux traitements en matière d’urologie, de cancerologie, et de psychiatrie légère. Il y a quelques semaines, le 17 octobre (2012), nous sommes montés à Paris, avec Vincent Rolland, Philippe Masure (le Maire d’Albertville), Philippe Nivelle (le Maire de Moutiers), André Vairetto, pour un rendez-vous au cabinet de Mme Touraine (la Ministre de la Santé), nous avons dit ce que nous souhaitions sur notre territoire. Son collaborateur nosu a dit, la Ministre va vous écrire dans les jours qui viennent et on va mettre en place, un comité de travail pour, en 2013, organiser aussi bien l’offre hospitalière que l’offre médicale des médecins de ville et de campagne et il y a deux jours, le directeur de l’Agence Régionale de Santé s’invite au dernier moment au Conseil de Surveillance de l’hôpital d’Albertville Moutiers. Il dit d’ailleurs qu’il ne pourra pas rester plus de 40 minutes ou 45 minutes et il annonce l’abandon du projet.
Donc, moi, je suis très en colère, très combatif parce que, on ne peut pas avoir cette désinvolture sur les questions de santé publique. Il y a une continuité de l’Etat. La santé n’est pas une affaire de Gauche, c’est pas une affaire de Droite, c’est une affaire de citoyens responsables et on met par terre des années de travail avec les professionnels de santé avec les organisations syndicales et avec les élus. Mais au-delà de l’abandon de ce projet de nouvel hôpital, je suis très inquiet sur la question des urgences puisque on nous dit que le volume d’urgences va être réduit d’un tiers, donc je suis très inquiet de ce fait sur l’avenir de l’hôpital de Moutiers. J’ai écrit avec Vincent Rolland il y a 10 jours maintenant à la Ministre de la Santé pour lui redire qu’elles étaient les attentes de la population de l’arrondissement d’Albertville. Je vais à nouveau la saisir parce que l’on ne peut pas accepter ces méthodes et on ne peut pas accepter que l’arrondissement d’Albertville soit traité de cette façon désinvolte parce que la santé, c’est l’affaire de toutes et de tous ».

Sur le site de Hervé Gaymard et Vincent Rolland, on trouve aussi ce dossier résumant leur position sur le sujet :

2012-11-15-Dossier-CHAM-de-Gaymard-Rolland

L'hôpital, c'est vital