Un pôle gériatrique dans l’ancienne école des Mines – Le Dauphiné (23/09/2018)

Retranscription :

Un pôle gériatrique dans l’ancienne école des mines

L’autre solution envisagée prévoit de démolir l’ancien hôpital (autrefois l’école des mines). “Le site de 1992 garderait sa fonctionnalité hospitalière, a indiqué le maire. A côté, on réaliserait un pôle gériatrique avec un accès direct sur l’hôpital.” Fabrice Pannekoucke y voit plus de fonctionnalité et de cohérence, d’autant que “dans l’ancien hôpital, des parties ne sont pas utilisées ou mal utilisées.” Dans ce scénario, les srvices “sans fonctionnalité hospitalière”, à l’image de l’Institut et centre de formation pour les aides-soignants (Ifas), seraient transférés aux Cordeliers.

Pour alimenter sa réflexion, la maire a pris contact avec le président du collectif de défense de l’hôpital, la présidente des Amis des Cordeliers et les retraités CGT. Et tout le monde semblerait apprécier la solution de la construction à la place de l’ancien hôpital.

Jeudi soir, Bernard Gsell, tête de liste de “Moûtiers autrement” ne s’est pas montré opposé à cette piste. Pour lui, le plus important est de définir le porjet médical, c’est-à-dire l’avenir de l’offre hospitalière à Moûtiers. Il a redemandé que le collectif soit associé à la réflexion.

Pour Fabrice Pannekoucke, “les deux sujets peuvent avancer de manières dissociées. Nous avons, en tout cas, la certitude que le projet médical sera prêt d’ici fin 2018. ” Quant au nouvel Ehpad, il ne faut pas espérer le début des travaux d’ici deux ou trois ans, selon le maire.