Direction commune CHAM/CHMS : Martine Berthet questionne Agnès Buzyn

La sénatrice LR de la Savoie, Martine Berthet, a questionné la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn :

Gouvernance des centres hospitaliers d’Albertville-Moûtiers et de Saint-Pierre-d’Albigny

Question soumise le 7 juin 2018

Mme Martine Berthet attire l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé au sujet du projet de création d’une direction commune intégrant les centres hospitaliers d’Albertville-Moûtiers (CHAM) et de Saint-Pierre-d’Albigny au sein de la direction commune existante autour du centre hospitalier de métropole Savoie (CHMS).

Souhaité par l’agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes, ce rapprochement devrait permettre, d’après cette dernière, de diminuer les dépenses, d’améliorer la mutualisation des interventions et des équipes et d’avoir une vision globale de la gestion des deux hôpitaux. Si les élus locaux ne voient pas d’inconvénient à ce projet d’évolution de gouvernance, il sera toutefois indispensable de veiller à ce que le projet médical repose sur des bases solides et que les activités médicales du CHAM soient maintenues et non absorbées par l’hôpital de Chambéry. La crainte des élus est en effet celle de voir le centre hospitalier d’Albertville-Moûtiers, du fait de la création d’une direction commune, perdre son attractivité vis-à-vis du personnel médical ainsi qu’en matière de qualité des soins apportés à la population. Pour que le CHAM, situé sur un territoire qui rassemble 120 000 habitants sans compter les saisonniers et les vacanciers, puisse demeurer un hôpital de proximité, les activités qui lui sont spécifiques (traumatologie de montagne, médecine du sport, chirurgie, pédiatrie, obstétrique…) devront être soutenues et pérennisées.

Elle lui demande quelles garanties le Gouvernement entend apporter pour que l’avènement d’une direction commune conduise à une optimisation du fonctionnement des centres hospitaliers d’Albertville-Moûtiers et de Saint-Pierre-d’Albigny plutôt qu’à une délocalisation de l’activité médicale vers Chambéry.

 

Source : NosSenateurs.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.