Tous les articles par Collectif pour l'Hôpital de Moutiers

Précisions de Bernard Gsell – Le Dauphiné Libéré (24/09/2018)

Pour faire suite à l’article paru hier, précisions ce jour

Retransscription :

Suite à l’article paru,hier, sur l’Ehpad Les Cpordeliers, Bernard Gsell, élu de “Moûtiers autrement” demande que soit précisé “ce sujet a été ajouté à ma demande. J’ai cité la lettre adressée récemment par le Collectif Hôpital à tous les maires du bassin. Je ne me suis pas prononcé sur les projets d’aménagement – ce qui ne veut pas dire que j’approuve celui retenu par le maire – car j’ai insisté sur la nécessité au préalable de faire le bilan des trois années dans urgences et sans chirurgie à Moûtiers, comme l’a demandé à l’unanimité la déibération du conseil municipal de Moûtiers du 12 juin dernier, et de s’impliquer dans la préparation du projet médical. En effet, selon la direction du Cham, c’est le projet médical qui déterminera le scenario pour l’Ehpad des Cordeliers : il est donc important de s’en saisir et de ne pas laisser seuls les médecins d’Albertville décider. En réponse, le maire s’est donc engagé a réactiver la demande de réunion bilan avec tous les partenaires, et à débattre en conseil municipal du projet médical.”

Un pôle gériatrique dans l’ancienne école des Mines – Le Dauphiné (23/09/2018)

Retranscription :

Un pôle gériatrique dans l’ancienne école des mines

L’autre solution envisagée prévoit de démolir l’ancien hôpital (autrefois l’école des mines). “Le site de 1992 garderait sa fonctionnalité hospitalière, a indiqué le maire. A côté, on réaliserait un pôle gériatrique avec un accès direct sur l’hôpital.” Fabrice Pannekoucke y voit plus de fonctionnalité et de cohérence, d’autant que “dans l’ancien hôpital, des parties ne sont pas utilisées ou mal utilisées.” Dans ce scénario, les srvices “sans fonctionnalité hospitalière”, à l’image de l’Institut et centre de formation pour les aides-soignants (Ifas), seraient transférés aux Cordeliers.

Pour alimenter sa réflexion, la maire a pris contact avec le président du collectif de défense de l’hôpital, la présidente des Amis des Cordeliers et les retraités CGT. Et tout le monde semblerait apprécier la solution de la construction à la place de l’ancien hôpital.

Jeudi soir, Bernard Gsell, tête de liste de “Moûtiers autrement” ne s’est pas montré opposé à cette piste. Pour lui, le plus important est de définir le porjet médical, c’est-à-dire l’avenir de l’offre hospitalière à Moûtiers. Il a redemandé que le collectif soit associé à la réflexion.

Pour Fabrice Pannekoucke, “les deux sujets peuvent avancer de manières dissociées. Nous avons, en tout cas, la certitude que le projet médical sera prêt d’ici fin 2018. ” Quant au nouvel Ehpad, il ne faut pas espérer le début des travaux d’ici deux ou trois ans, selon le maire.

Nouvelles du CHAM / Terre-Terroir-Tarentaise – Septembre 2018

Demain samedi 22 septembre aura lieu l’évènement annuel “Terre-Terroir-Tarentaise”.

Cette année, ce sera à Pralognan et une délégation du Collectif pour l’Hôpital de Moûtiers sera présente.

Une occasion de venir à notre rencontre pour avoir des nouvelles de l’hôpital de Moûtiers et du CHAM plus généralement.

Et si vous avez du temps libre, que vous êtes déjà adhérent au Collectif ou avez l’intention de le devenir, n’hésitez pas à venir aider à la distribution du tract :

Offre de soins actuellement à l’hôpital de Moûtiers (07/09/2018)

Alors :

Voici à titre d’information, l’offre de soins hospitalière actuelle à Moûtiers (info CHAM du 07/09/2018) :

Film “Première année” et numérus clausus

Alors que le numérus clausus (sélection en fin de 1ère année d’un très petit nombre d’étudiants pour poursuivre les études de médecine ; plus de détails sur Wikipédia) semble être (enfin) remis en cause (cf toute l’actualité de ces 2-3 dernières semaines), petit coup de projecteur sur le dernier film de Thomas Lilti, Première année, qui sort dans les salles de cinéma ce mercredi 12 septembre 2018 et qui montre ce que vivent les étudiants en 1ère année pour espérer passer ce “verrou” (et éviter comme font beaucoup d’étudiants relaclés de continuer leurs études à l’étranger) :

A noter que la suppression du Numérus clausus demandée depuis de très nombreuses années par presque tout le monde (associations d’usagers, personnels, …), à l’exception des divers ministres de la santé, quelque soit leur groupe politique, qui se sont succédés toutes ces dernières années et qui s’entêtaient à le maintenir et ne pas écouter les premiers concernés, ne sera pas une solution immédiate à la pénurie de médecins.
Cela ne réglera pas forcément par exemple les déserts médicaux, où les médecins ne veulent pas nécessairement venir s’installer.

Pour mémoire, le réalisateur Thomas Lilti avait déjà réalisé 2 films sur le thème de la santé :

  • Hippocrate en 2014, qui montrait le fonctionnement d’un hôpital et les difficultés rencontrées par le personnel :

Nouveau site internet pour le CHAM

Promis depuis longtemps (il aurait dû être mis en place il y a au moins 1 an), le site internet du CHAM a (enfin) fait peau neuve cet été (action de l’ancienne direction qui a pris retard ou action rapide de la nouvelle direction ??).

La nouvelle version (mise en place cet été 2018) :

 

Pour mémoire, l’ancienne version (qui a continué à donner de fausses indications pendant plus de 2 ans, comme la présence d’urgences et chirurgie à Moûtiers) :