Annuaire du CHAM (mise à jour décembre 2016)

En milieu d’année 2016, les habitants du bassin d’Albertville trouvaient dans leurs boîtes aux lettres, un petit fascicule reprenant l’annuaire téléphonique pour joindre directement les divers services de consultation et d’hospitalisation dans les 2 établissements du CHAM (Albertville et Moûtiers).

Pour des raisons de coûts de diffusion l’intégralité du bassin de Moûtiers n’avait pas bénéficié de cette diffusion, laissant planer le doute sur des idées reçues, comme quoi l’hôpital de Moûtiers était définitivement fermé, et qu’il restait désormais que des locaux vides.

Non, en octobre 2015 seuls les services d’urgences (vitales) fermaient après la fermeture quelques mois plus tôt de la chirurgie.
De nombreux services (consultation principalement) restaient ouverts, comme la radiologie par exemple.

Pour tenter de combler ce manque d’informations à destination de la population de Moûtiers et ses environs, nous avions jugé nécessaire de diffuser nous-mêmes ce document ici-même.

En décembre 2016, le CHAM a réalisé une mise à jour de cet annuaire qui, à notre connaissance, n’a pas été diffusé (même pas auprès de la population d’Albertville).
Il était uniquement disponible dans les halls d’entrées des 2 établissements.

Le voici (version PDF téléchargeable ici)

Annuaire CHAM (Mise à jour 12-2016)

De quoi se remémorer que l’hôpital de Moûtiers dispose toujours de plusieurs services et que faire des kilomètres n’est parfois pas nécessaire.
Par exemple pour passer une radio, pas la peine de se rendre à Albertville, Bourg-Saint-Maurice ou encore plus loin comme Chambéry.
Si c’est un médecin qui vous indique d’aller ailleurs qu’à Moûtiers, essayez d’en connaitre la raison.

A noter au passage que l’on constate (par rapport à l’édition de juin 2016) la disparition de 2 services à Moûtiers :
– consultations d’endocrinologie (service toujours disponible à Albertville)
– hospitalisations de médecine générale (toujours disponible à Albertville)

Alors que le site d’Albertville voit apparaître un nouveau service :
– consultations en pneumologie

Réunion de travail multi-acteurs le mercredi 19 avril à Bozel

Comme cela a été évoqué dans la presse dernièrement (cf article du Dauphiné Libéré du 6 avril 2017), le Collectif pour l’Hôpital de Moûtiers a convié l’ensemble des acteurs du domaine de la santé (médecins, kiné, infirmières, …), des élus (maires et conseillés municipaux, députés, …) des secours (pompiers, ambulances, services des pistes, secours en montagne, …) ainsi que de nombreux socioprofessionnels (office du tourisme, écoles de skis, associations de commerçants, sociétés de remontées mécaniques, …) à une réunion de travail :

le mercredi 19 avril 2017 à 14h
à Bozel (salle des Tilleuls)

Bien entendu, le Dr Grall (directeur de l’ARS) est également convié.
Pour info ou mémoire, suite à un entretien accordé le 16 février 2017, il avait fait parvenir il y a quelques jours sa réponse promise.
Si vous avez manqué l’article, tout se trouve ici :
dossier remis lors de l’entretien du 16 février 2017
courrier de réponse du 20 mars 2017

Ci-dessous les convocations pour la réunion du 19 avril 2017 à Bozel :

Pour les professionnels de la santé :

2017-03-31 - Convocation réunion du 19 avil - Acteurs de la santé

Pour les socio-professionnels :

2017-04-04 - Convocation réunion du 19 avil - Acteurs économiques

Bien que la réunion soit orientée « échanges avec les professionnels », les portes resteront ouvertes à tous, et chacun pourra exprimer son avis sur le sujet d’un projet médical avec des services de proximité.

Le Collectif pour l’hôpital de Moûtiers organise une réunion le mercredi 19 avril à Bozel – Le Dauphiné Libéré (06/04/2017)

2017-04-06 - DL - Le Collectif pour l'hôpital de Moûtiers organise une réunion le mercredi 19 avril à Bozel

Transcription :

Le Collectif pour l’hôpital de Moûtiers organise une réunion le mercredi 19 avril à Bozel

A l’invitation de son président Bernard Fraissard et n’ayant pu obtenir de lieu de réunion à Moûtiers, le Collectif pour l’hôpital de Moûtiers s’est transposé aux Allues où la commune a mis à sa disposition mardi soir, une salle de la Maison des générations.
Après quatre années de lutte pour apporter une réponse de santé de proximité complète et adaptée à la population du bassin moûtiérain qui, avec les communes et stations qui la composent, passent de 32000, hors saison, à plus de 250 000 résidents en période touristique, le but du collectif est de mobiliser à ses côtés, élus, socioprofessionnels, personnels de santé et de secours et, généralement, tous les acteurs économiques et les habitants de la zone concernée.
Une réunion visant à dresser un « état des lieux » du projet médical en question a été programmée au mercredi 19 avril à 14 heures à la salle des Tilleuls à Bozel.
Le Dr Grall, directeur général de l’ARS a, bien entendu, également été invité à y participer. Le collectif a échangé avec lui comme avec ses trois prédécesseurs, sur l’opportunité des mesures prises jusqu’ici, dans le cadre du CHAM, regroupement entre les hôpitaux d’Albertville et de Moûtiers, estimant qu’elles n’ont apporté ni les réponses nécessaires ni les économies escomptées, bien au contraire.

Le nouveau directeur de l’ARS a répondu au Collectif

Le nouveau directeur de l’ARS a répondu au Collectif

On pourrait presque qualifier cet événement d’exceptionnel, car au bout de 4 ans d’existence du Collectif pour l’Hôpital de Moûtiers, et malgré de très nombreuses sollicitations à divers niveaux, jamais un seul des prédécesseurs à ce poste n’avait daigné répondre à nos interrogations (tout comme lorsque nous contactons directement au niveau du ministère de la santé).

Rappelez-vous, il y a tout juste 1 an, pour obtenir une avancé dans le dossier une délégation importante du Collectif s’était invité directement dans les locaux de l’ARS à Lyon afin de rencontrer directement Mme Wallon, désormais ex-directrice de l’ARS.

Concrètement le 16 février dernier, le nouveau directeur de l’ARS, le Dr Jean-Yves Grall, nommé au poste début novembre 2016, acceptait de recevoir le Collectif.
Un dossier résumant le sujet lui était remis, ainsi qu’une liste de questions.
Cela avait été relaté dans cet article ici-même, ainsi que dans la presse (article du Dauphiné Libéré).

Ce 20 mars 2017, comme il s’y était engagé, contrairement à ses prédécesseurs, un courrier de réponse parvenait au Collectif.

Le voici :

2017-03-20 - Réponse ARS suite entretien du 16 février 2017

 

Le cas de l’hôpital de Saint-Claude dans le département du Jura

Comme vous le savez, le cas de l’hôpital de Moûtiers n’est pas unique en France (nous reviendrons dans quelques jours sur le sujet en faisant un bilan de l’état actuel, entre autre vis-à-vis de certains articles récents parus dans la presse locale), et pour montrer qu’il est important de ne pas baisser les bras, arrêtons-nous aujourd’hui sur le cas de Saint-Claude dans le Jura.

Saint-Claude est une commune rurale de  plus de 10 000 habitants située au cœur d’un massif montagneux à proximité des stations de ski des Rousses, Prémanon, Lamoura, Prénovel, …
Un hôpital existe dans cette commune depuis plusieurs décennies.
L’autre hôpital le plus proche dans le département se trouve à Lons-le-Saunier (près de 1h de trajet en voiture).
Dans le département voisin de l’Ain, Oyonnax (40 min environ de trajet routier) dispose aussi d’un hôpital.

L’hôpital de Saint-Claude porte le nom de Louis Jaillon, ancien maire entre 1953 et 1985, qui s’était efforcé de moderniser l’établissement communal devenu inter-communal (source : page Wikipédia de Louis Jaillon).

Cet établissement est aujourd’hui menacé (tout comme celui de Moûtiers l’est aussi).

Le journal « L’Hebdo du Haut-Jura » du 9 mars 2017 a consacré récemment une page entière à une forte mobilisation de la population et des élus il y a quelques jours (nombreuses photos et vidéos sur leur page dédiée).

2017-03-09 - L'Hebdo du Haut Jura - Hôpital de Saint-Claude (page 1)

A la vue de la photo en couverture, on peut facilement estimer environ 800 personnes qui se sont mobilisées.
La photo dans l’article (cf ci-dessous), montre aussi une forte mobilisation avec des écharpes tricolores.

L’éditorialiste ne mâche pas ses mots :

2017-03-09 - L'Hebdo du Haut Jura - Hôpital de Saint-Claude (page 2)

 

Quelques clés pour comprendre l’article (info extraites de la page Wikipédia de Saint-Claude et de sa liste des maires) :
Le maire actuel (Jean-Louis Millet, affilié DVD) et le maire précédent (Francis Lahaut, affiché PCF) sont côte-à-côte pour défendre l’hôpital de la commune dont ils sont maire alternativement depuis 1995.
Comme quoi, s’il était nécessaire de le rappeler, la santé n’est pas un sujet ni de droite ni de gauche, mais bien un sujet universel.
Et que les phrases habituelles entendues depuis de très nombreuses années, de ci, de là, du style « je ne peux rien faire car c’est décidé au niveau de l’État par le parti opposé en place actuellement » ne font pas avancer les choses.

Selon le fameux adage : « Si l’on veut, on peut ».
Ce qui pourrait être dit différemment « Si l’on ne peut pas, c’est que l’on ne veut pas ».

2017-03-09 - L'Hebdo du Haut Jura - Hôpital de Saint-Claude (page 6)

Les articles individuels (plus lisibles) :

2017-03-09 - L'Hebdo du Haut Jura - Hôpital de Saint-Claude (page 6 - article 1)

2017-03-09 - L'Hebdo du Haut Jura - Hôpital de Saint-Claude (page 6 - article 2)

2017-03-09 - L'Hebdo du Haut Jura - Hôpital de Saint-Claude (page 6 - article 3)

 

Avec la fermeture du cabinet de radiologie de Moûtiers, le désert médical s’étend en Savoie – France 3 (07/03/2017)

Source : http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/savoie/fermeture-du-cabinet-radiologie-moutiers-desert-medical-s-etend-savoie-1209397.html

Rencontre avec le directeur de l’ARS

Il y a quelques jours, une délégation du Collectif pour l’Hôpital de Moûutiers a été reçu, à sa demande, par le nouveau directeur de l’ARS, le Docteur Jean-Yves Grall.

Cela s’est passé à l’occasion de sa visite des 2 sites du CHAM, Moûtiers et Albertville le jeudi 16 février.

Voici le document qui lui a été remis :

2017-02-16 - Rencontre Directeur ARS - JYGrall

A l’issu de cette entrevue, il s’est engagé à fournir des réponses écrites d’ici mi mars.

L'hôpital, c'est vital