Témoignage : médecin, en 30 ans, j’ai vu… – Contrepoints.org

Extrait de l’article lisible en totalité ici :
https://www.contrepoints.org/2018/08/13/322318-temoignage-medecin-en-30-ans-jai-vu

Quelles ont été les conséquences sur le système de santé de la politique menée ces 30 dernières années ?

Par Edward Metzger.
Une tribune de l’Alliance des Professions de Santé

Quand les professionnels de santé vont-ils mettre un terme à la dérive administrative de la Santé et de la protection sociale ?

Quand vont-ils reconquérir le Droit de soigner et d’être soigné dans une véritable Démocratie sanitaire et sociale ?

En 30 ans, j’ai vu le nombre d’administrations, d’administratifs et de réglementations augmenter.

J’ai vu les médecins, les infirmières de moins en moins motivés.

J’ai vu les hôpitaux s’endetter de plus en plus.

J’ai vu le personnel soignant connaître de plus en plus le harcèlement administratif.

J’ai vu les burn-out, les dépressions et les suicides de soignants augmenter.

J’ai vu la médecine de ville se désertifier.

J’ai vu la dégradation de la qualité des soins.

J’ai vu la France chuter dans les classements internationaux de son système de soins.

J’ai vu avec le parcours de soins des pertes de chances, ou pire…

Et depuis 2015, j’ai vu pour la première fois l’espérance de vie baisser en France, ce qui n’était pas arrivé depuis 1945.

Comme s’ il n’y avait pas assez de ces administrations publiques, j’ai vu mettre en place des « Sécu bis », complémentaires santé obligatoires taxées et partiellement fiscalisées, pour  » améliorer » l’accès aux soins alors que 95% de la population avait déjà une complémentaire souvent meilleure, et que pour la solidarité nationale on avait déjà la CMU et l’AME.

La suite de l’article ici : https://www.contrepoints.org/2018/08/13/322318-temoignage-medecin-en-30-ans-jai-vu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.